Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler




Le site d’écriture romand

Les plus lues

Autodafé

Sur la route, dans la nuit, il brûle le contenu d’un mystérieux sac de voyage

Mots de poète

Un recueil de chansons et poèmes pour tous les goûts

Alerte catastrophe

Le danger ne se situe pas toujours où on l'attend le plus

Histoires récentes

Au coin de l'ordinaire chapitre 6

Suite de mon feuilleton de l'été...

Huguette et le fauteuil érotique

Ecoutez bien, à défaut de voir, l’histoire authentique qui me fut contée par une dame d’un ce...

La dernière traversée

Mythologie, mysticisme ... ou amour, tout simplement ?

Actualités Webstory

Règlement du concours 2019. Thème: TRESORS

- Délai: 30 septembre 2019, minuit.
- S’inspirer d’un des objets de la collection permanente...

Prochains RDV Webstory

Mardi 21 MAI 2019: rendez-vous à Genève
entre 17 - 19h au Café Slatkine!
Rue des Chaudronni...

Atelier d’écriture du 15 juin 2019, journée

COMPLET! Samedi 15 juin 2019 de 09h30 - 17h30 Atelier d’écriture à la Fondation Engelberts!
R...

Histoire du jour

l

Matin blême par Mouche


Le miroir du matin blême me dresse cruellement le portrait. Bouffi, mafflu, yeux rougis cernés par la violette, des poils incongrus barbouillent mon visage. De gros tambours japonais martèlent ma pauvre cervelle (de veau), rythmant le sifflement strident qui résonne entre mes oreilles.

Pourtant, hier soir… qu’ai-je fait hier soir, déjà ? Ah oui. Les potes dans la cour, mix rapide de gin-vodka à peine allongé, quelques pétards pour lancer la soirée. Gros rires gras. Et après ? Ah oui. Jules avait « emprunté » sa tire à son beau-père, ce con, et on s’y est tous engouffrés. Direction le centre-ville, musique à fond, pied au plancher. Coincé entre Max et Momo, je bois à tous les goulots, tire sur tous les joints. La tête me tourne, je suis bien, bringuebalé par la bande.

Après ? Euh, je ne sais plus. Ah si ! On est allé au Duke, histoire de draguer les pépettes… Y avait Jo qui m’a fait signe, je l’ai suivi aux chiottes et on s’est fait une ligne. Wow, démarrage immédiat, du coup quand j’ai vu Martine, la jolie snob, qui, comme à son habitude, m’a délibérément tourné le dos, ben, moi, faut l’avouer, rien que de la voir, je bande… et j’avais envie de la prendre là, tout de suite, en levrette, devant ses amis bobos ! À cette idée, je me marre tout seul devant mon miroir… ça aurait fait un beau spectacle. Mais bon, elle ne mérite pas cet honneur. On n’offre pas sa trique à toutes les cochonnes !
Page 1 sur 2
r