Créé le: 30.01.2024
12 0 1
Absences

Fiction, Nouvelle

a a a

© 2024 Yo-Xarek

© 2024 Yo-Xarek

Chapitre 1

1

Simple distraction ou paranoïa ? Alzheimer ou cauchemar? Et si cela vous arrivait à vous?
Reprendre la lecture

Tout est parti d’un jeu stupide que nous avons l’habitude de pratiquer avec mon ami Luc, lors de nos longues soirées où nous partons dans d’interminables discussions en écoutant notre musique préférée. C’est le fameux “Rappelle-toi” et ce soir-là nous devions nous souvenir de nos repas pris durant la semaine. Eh bien malgré mes efforts je n’ai pas réussi à me souvenir d’un seul de mes repas pris durant la semaine. Luc s’est mis à rire et m’a dit que c’était comme ça que la maladie d’Alzheimer commence, puis il m’a conseillé en rigolant de tenir une sorte de journal. J’ai ri moi aussi sur le moment puis je me suis dit que ce n’était pas une mauvaise idée car je n’arrive vraiment pas à me souvenir de mon repas de la veille.

 

Dimanche 18 mai.

Décidément écrire ce n’est pas mon fort, j’ai oublié d’indiquer la date et de me présenter. De toutes façons personne ne lira ces lignes c’est juste un exercice pour entretenir ma mémoire. Je m’appelle Éric Brunner et je travaille à l’imprimerie du journal de la ville, j’ai dépassé la quarantaine, je suis veuf, sans enfants et je mène une vie tout ce qu’il y a de plus normale sans excès marquants. J’ai des amis que je vois régulièrement, on me dit très sociable quoique réservé et à part un peu d’embonpoint je me sens en pleine forme.

 

Dimanche 8 juin

Les jours ont passé et je n’ai pas vraiment eu envie d’écrire. Je vais au travail, je plaisante avec Viviane, ma collègue et amie qui est journaliste. Je suis retourné chez Luc hier et nous avons passé une bonne soirée en écoutant de vieux disques de rock. Il m’a demandé si je pouvais lui enregistrer certains albums en ma possession et c’est tout. Je ne vois pas l’utilité de raconter tout cela.

 

Mardi 17 juin

Je me demande si Luc n’a pas raison finalement. Je ne me souviens pas exactement du jour où cela a commencé mais voilà déjà plusieurs semaines que je constate la disparition de certains objets dans mon appartement. Au début je ne me suis pas inquiété mais au fil des jours je me dis qu’il est plus sage de noter tous les faits dans mon journal, afin de vérifier si je m’imagine des choses ou si ce n’est qu’un manque d’ordre.

On n’égare pas ses chaussures, soit on les a aux pieds ou alors on les range dans un meuble à l’entrée, pourtant je ne retrouve plus ma paire préférée : Les mocassins en cuir noir si pratiques pour aller en ville. J’ai cherché partout de la cave au grenier elles sont introuvables. Le mixer de la cuisine a également disparu. Bon j’avoue, c’est surtout ma femme qui s’en servait mais il avait sa place tout en bas du buffet de cuisine, il a toujours été là et je ne pense pas l’avoir prêté à quelqu’un.

Ce qui est plus grave c’est la disparition de certains de mes disques vinyles, je les collectionne depuis des années et je les écoute régulièrement, ils sont rangés par ordre alphabétique ainsi je peux retrouver un enregistrement en quelques secondes pourtant je constate qu’il m’en manque. J’ai passé la journée à les contrôler de A à Z l’ordre n’avait pas changé, mais il en manque dix-neuf. Encore une fois je fais le tour de mes amis dans ma tête en visualisant bien à qui j’aurais pu prêter mes disques mais tous savent très bien que je tiens trop à ma collection pour sortir un seul 33 tours de chez moi. Si Luc ne m’avait pas demandé ces enregistrements je ne me serais sans doute pas aperçu de leur disparition.

Alors quoi ? Ou qui ? Quelqu’un se serait introduit chez moi en mon absence et aurait volé ces objets ? Cela n’a pas beaucoup de sens d’autant que mes économies sont toujours bien en place dans une enveloppe dans le tiroir du bas de mon bureau. Un voleur aurait tout de suite trouvé la cachette.

Lire le chapitre suivant

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire