2022 C’est quoi Webstory pour vous?

Comment décrire Webstory ? Pour simplifier : c’est une plateforme d’écriture où tout le monde peut publier un texte, qui organise des concours d’écriture et publie un livre tous les deux ans… Mais c’est bien plus que cela. Aussi, plusieurs webwriters ont répondu à la question : C’est quoi Webstory pour vous ?

Marie Vallaury
C’est une communauté bienveillante, une constellation de coeurs qui vous accueille. Il n’y a pas de pression, pas d’élitisme, c’est convivial et dynamique qui inspire la confiance.

Thierry Villon
C’est la liberté de publier sans filtre. Pas de casting. On n’est pas sous le feu du public, mais protégé par une communauté bienveillante et par Webstory.

Jacques Defondval
On a le temps. C’est un truc éternel qui vit sa propre vie grâce à une technologie permettant de déposer quelque part ses textes, sans obligation de résultat, ni pression. C’est immatériel et intemporel.

Nicolas Rochey
C’est un onguent. Cela me donne l’occasion de prendre des risques sans me faire mal, de partager des émotions à l’état brut et de voir cette matière se transformer en quelque chose de beau.

Omar Bonany
Cela permet de sortir de l’anonymat, de se lancer à l’eau, de s’exposer au regard du lecteur. On peut remanier ses textes, progresser. Il ne peut y avoir de réelle avancée sans cette pierre de touche que constitue l’avis de tiers, dussent-ils ne rien entendre à ce que l’on fait… »

Aydan
C’est la rencontre entre la diversité des styles d’écritures et des webwriters. Tout le monde est sur le même plan, c’est un véritable melting pot où l’équité est totale.

Willy Boder
C’est émouvant de publier son texte en direct, d’être lu et de découvrir d’autres textes.

Yveline Delmas
C’est une soupape thérapeutique pour ne pas exploser.

Jean Cérien
Pour le plaisir d’écrire, dans un contexte bienveillant sans contraintes et dans un environnement de qualité.

Mouche
Webstory, c’est mon premier éditeur

Webstory permet à beaucoup de personnes de lire mon histoire, mes histoires…
De découvrir et de suivre si elles le souhaitent mes fantasmes, mes naïvetés, mes coups durs, ainsi que les nombreuses nouvelles où les personnages me happent, prennent leur indépendance. Oh comme je me régale quand cela arrive ! Je suis fascinée par leur capacité à mener leur barque, à m’imposer leurs réactions, chamboulant – pour le mieux – mes idées initiales.

Découvrir avec étonnement que quelques milliers de personnes ont lu l’une ou l’autre de mes nouvelles me remplit de joie.
Je serais ravie de recevoir leurs commentaires – prochain point à améliorer ma belle 😉…
Mais déjà, permettre aux Premium de communiquer va dans cette direction, donc j’invite toutes les personnes présentes à souscrire l’abonnement !

Car Helena (oui, c’est à toi que je parle), je t’ai découverte grâce cette création, cette idée géniale d’ouvrir un site à tous les écrivains et à toutes les autrices de Suisse Romande et d’ailleurs, puis tu m’as conquise par le feu qui t’anime au-delà de l’étincelle géniale.

Toujours innovante, Helena ne compte pas son temps, elle donne de sa présence pour soutenir les Webwriters, les encourager, les stimuler à faire encore, à faire mieux. Elle nous donne rendez-vous, organise des ballades lectives et festives, nous propose d’enregistrer nos textes, nous convoque au café ou au Salon des petits éditeurs : ne le loupez pas, c’est dans trois jours, samedi 12 à Chêne-Bourg (Genève). D’ailleurs, j’y serai aussi, comme beaucoup de Webwriters présents ce jour là, venez !

Et puis, les concours de Webstory sont les seuls capables de me tirer de ma nonchalance ! Après un accident, ou en plein Covid, l’écriture en panne, je relève toujours ce défi, qui me bouscule parce que ce n’est pas mon format de confort, que mes histoires sont soit beaucoup plus denses et courtes, soit étalées et complexes. Je m’y soumets pourtant, avec un plaisir non dissimulé.

Alors merci. Merci Helena, merci d’avoir créé Webstory, et merci d’être qui tu es.


… Et pour le lecteur, c’est de découvrir des textes inédits, de lire quand et où il veut et de rencontrer une communauté d’écriture.

Nous remercions les webwriters d’avoir décrit à leur manière ce qui fait vibrer sur ce support virtuel qui donne une densité bien vivante à l’écriture.

C’est aussi plus de 800 webwriters dont le plus jeune a 17 ans et le plus âgé 94; 1729 histoires. Pour ce qui est du nombre de pages lues, nous pensons atteindre le million de pages depuis 2012. Webstory fait partie des 45 291 publications dites « nées-numériques » de la Bibliothèque Nationale Suisse.

 

 

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus