Créé le: 23.04.2023
299 6 4
Remember!

NouvelleMémoires 2023

a a a

© 2023-2024 Cardinal de La Rapière

L'entêtement règle ce texte dément. J'empêche 5 lettres d'être présentes.
Reprendre la lecture

Segment 1

 

 

  Remember, remember ! L’été de mes trente berges… Mes pensées me le resservent, me le présentent en pêle-mêle de rêves gênés, en jets de réel dégénéré. J’erre de scène en scène, tel Persée, le Grec de légende.

  En ces temps, je me sens bête. J’entends m’élever, j’espère tendre vers l’excellence. Je cherche de belles pêches. En peste l’éphémère et ses événements ! Les news : herbe des chèvres ! Les vedettes et les échecs, les Khmers et les rebelles, ces relents d’enfer, ces pets de presse me débectent. Je m’en désengrène. Mes flèches ? Les textes de Perec, les préférences de Perret, les perles de Hesse, les vers de Scève, les lettres de Mersenne, les sphères de Kepler, les stèles de Frege, les échelles d’Escher, les thèmes de Weber, les messes de Brel me bercent, me tentent.

  Exemple de père respecté : Perret, cet entêté, célèbre le sceptre des chefs celtes et le verbe de l’Éternel, encense le Rex et le clergé.

  Ce zèbre léger tresse des légendes. Ses textes :

« Ernest le rebelle »,

« Ensemble exceptés »,

« Le sergent serré »,

« Le vent tend les gréements »,

« Les pédestres de Bresse »,

« Les sept péchés »,

« L’extrême bête »,

« Le merle recherché »,

etc.

  Les Mêmes prétendent gérer le bled ensemble. L’épée excellemment trempée, Perret crève les ventres de ces écervelés replets, de ces zélés des préceptes récents, de ces fervents des cercles pervers, de ces experts en déchets, de ces préfets pressés de renverser les règles des temps précédents. L’enfer, c’est le pèze et le démembrement. Le chêne se fend, le temple se vend. Et le geste se perd et les gens se ressemblent.

  Perret défend le règne des Celtes en terres berbères. Ce mec énerve l’empesé Régent. Vexé, très emmerdé, l’Enflé sévère se venge. Perret est sevré de ses clefs, délesté de ses ferrets, empêché de se mêler des tempêtes. Brève descente et le bec se redresse.

  Perret, ce grèbe en fête, cet elfe en verve, révèle des rêves vendéens, perce les secrets des mers, pêche des perles, sème des flèches, relève les pensées.

 

 

Segment 2

 

 

  Remember, remember ! Revers de ces reflets célestes. Désespéré de m’enfermer, de dépecer les éléments ternes de mes essences, de me peser tellement benêt, de perdre mes êtres chers, de m’enterrer en désert sec, je descends, je descends… Je descends vers les excès… Et je descends des verres de Xérès, de Bellet, d’Estèphe, de Fresens, de Klevner, etc. Spleen de l’extrême ! Détresse de crevette ! Gerber des mers de merde en gelée, c’est me rejeter, c’est me décréter déchet ! Les Épesses me renversent, m’éventrent, me crèvent, me rendent déb de chez déb.

  Décence des regrets, je reste en crèche, je préserve le secret.

  Et je me redresse ! Je me dépêtre des serpents nés des ceps. Mes remèdes : thé menthe et bretzels. Le népenthès vert et le sel des bretzels me régénèrent. Mes lèvres se délectent des cercles de l’Éden. Le serment d’Hermès : l’herbe et le blé te mènent vers le bled des pensées légères. En effet ! C’est vert et net ! Nénette en fête ! Cervelle en selle !

 

 

Segment 3

 

 

  Remember, remember ! C’est en septembre… Genève est belle… Hélène Estelle de Clèves entre en scène. Née en mer Égée, cette fée m’entreprend et je m’en éprends. Hélène est experte en sexe. Elle me lèche en déesse… elle me serre entre ses membres… Les nénés d’Hélène, je les tète ; et ses fesses, je les presse. Levrette, tête-bêche, règle des prêtres, recette des clercs, verge et fente se démènent, sperme et sève se mêlent.

  Le sept septembre, Hélène m’embête, me cherche. Revêche, verbe sec en bec, elle m’énerve, elle me blesse. De bergère en mégère, cette femme espère être dressée… Je me permets ce geste de mec : sévère dégelée !

  Excellente recette ! Hélène en émerge très tendre.

  Le temps d’ensemencer l’Être se présente. Le sexe déclenche des tempêtes et le zèle de l’espèce s’exerce en gerbe. Les clefs de l’Être ? Les rechercher ensemble… Se repérer… ? Se perdre… ? Engendrer… ? Créer… ? Le Verbe est fêlé ! Les sentences des Pères répètent des tremblements. Lèpre de l’Être. Never be ? Estelle est-elle ?

 

 

Segment 4

 

 

  Le temps me berne. Je perds des lettres, je perds des termes. Mes rêves : épeler 83, mettre « french » en french. Délesté de 5 perles, je me sens très empêché d’émettre des thrènes, tellement gêné de rendre mes pensées… Verve ébréchée ! Exercer l’entendement : éternelle géhenne ! Excréter le sens des restes de l’ensemble, l’éjecter vers des têtes recherchées relève de l’extrême démence. Péché de pervers pépère !

  Cervelle en effervescence, remember ! Le temps presse, le Cerbère te sent les fesses. Remember ! Pénétrer les secrets terrestres et célestes, peser le Verbe, le défenestrer en sergent-chef, prêcher les belles légèretés de l’Être et le dérèglement des sens entre mec et femme, ces emblèmes te représentent, célèbrent l’échevelée geste de l’Helvète excentré.

  Tes réserves de temps se resserrent. Perec, Perret, les négrettes fermentées de Revel, les bretzels de Metz, le Sexe et l’Être en légende hellène, et le reste… Remember… et crève en zèbre exempté de fers !

 

 

Segment 5

 

 

  Hé ! lettre de mes rêves, lettre répétée… tée… tée… entêtée… tée… tée… Ténèbres… Sterne sehen… des e, des é, des è, des ê m’encerclent…

 

 

 eeeeeeeeeee eee eeeeeeeeee eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee eeee

ééééééééééé   ééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé

èèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè    èèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè

    êêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêê    êêêêêêêêêêêêêêê

eeeeeeeeeeeeeeeee    eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee    eeeeeee    eeeeeeeeeeee

    eeeeeeeeeeeeeee    eeeeeeee    eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

    eeeeeeeeeeeeeeeeeeee    eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

ééééé    ééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé    éééééé

        èèèèèèèèèèèè    èèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè

êêêêêêêê    êêêêêê    êêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêê    êêêêêêêê    êêêêêêê

 eeeeeeeeee eeee eeeee eeeeeeee  e   e    e  eeee eeeee eeeeeeeeeeeeeee

éééééééé ééééééééééé ééééé é                        é éé ééééééé éééééééééééé

 èèèèèèè èèèè èèèèèèèèèèè                                    è èèèèèèèèèèè èèèèèèèè

êêêêêêêêê êêêêêêêêêêê ê                                          ê êêêêêêêê  êêêêêêêêêê

 e ee eeeeeeeeeeeeee e                                               e eeeeeeeeeeeeeeeee

eeee eeeeee eeeeeee  e                                               ee eeeeeeeeeeeeeeee

    eeeeeee eeee eeee  e                                              eeeeeeeeeeee eeeeee

êêêêêêêêêêêêêêêêêê ê êê                                         êêêêêêêêêêêêêêêêêêê

 èèèèèèè èèèè èèèèèèèèè è                                  è èèèèèèèèèèèèèèèèèèè

ééééééééééééééééééééééé  é                          é éééééééé    ééééééééééééé

 eeeeeeeeee eeee eeeee eeeeeee  e   e    e  eeee eeeee eeeeeeeeeeeeeee

êêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêê

èèèèèè      èèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè

éééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé      ééééééééééééééé

      eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee      eeeee

eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee      eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

eeeeeeeeeee      eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee      eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

eeee      eeeeeeeeeeeeeeeee      eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee      eeeeeeeeeeeeee

            eeee      eeeeeeeeeeeeeee      eeeeeeeeeee      eeeeeeee      eeeee

êêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêê      êêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêêê

      èèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè      èèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè

éé      éééééééééééé      ééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé

      eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee      eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee      eeee

 

 

  E=mcc. Et l’Éternel se révèle en der des ders :

 

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

 

 

  The End

 

  Prêtre de l’Épée

Commentaires (6)

Dominique Martin
24.11.2023

Bravo et merci pour votre vibrant hommage qui réveille les lumineux moments de cette belle soirée de partage

Webstory
09.11.2023

Félicitations à Cardinal de La Rapière lauréat du 3e Prix du concours d'écriture 2023, pour Remember! Lisez son témoignage, ainsi que l'intervention de Jean-Philippe Koch (membre du jury).

Yu

Yukiyama
12.08.2023

Ayiou !!!! Bravissimo ! Vous, dans un choix si gustatif, abracadabrant, dicali... J'ai ri... J'vous m !

P

Pauline Z
25.04.2023

Je vous salue bien, Monseigneur, et vous remercie pour le partage de vos textes talentueux qui ont inspiré un tautogramme ou deux. Sincères respects.

P

Pauline Z
23.04.2023

En ce monde de censure et d'empêchement, comme il est bon de vous lire, devenu poète libertin, dont les e déchaînés témoignent du savoir-faire et de la liberté d'esprit ! Merci, Cardinal de La Rapière.

Cardinal de La Rapière
23.04.2023

Chère Bergère rebelle et légère, recevez mes pensées tendres et mes respects de frère en fête.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire