Créé le: 28.05.2021
21 2
Lire libre

Philosophie, Poésie

a a a

© 2021 Jean Cérien

Le matin des blés

2

Créées par l’aube, au sein de mes yeux, au ciel de mon lit

Les couleurs réveillèrent les épis d’épeautre et dorèrent mes épaules

L’humus m’enlaça puis me lassa mes lacets qui me laissaient en pieds

Debout, mon équilibre vacillait sans appui sur le champ de blé dressé

Je m’ancrai dans ma voûte plantaire, seule apte à me redresser

Les bras en éventail, les jambes en victoire, le vent n’y pouvait mais

J’étais aussi libre que l’aire que je prenais

 

Quand un grain de poivre, graine de condiment, me conta :

Puis-je être libre sous le sceau des marqueurs biologiques  ?

Mais n’étais-je pas ici bien loin de leurs explications ?

Lire le chapitre suivant

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus