2017 Portrait de webwriter Thierry Villon

7 juillet 2017 – Hôtel des Palmiers, Lausanne
Les poètes n’ont pas tous disparus. Nous en avons rencontré un, Thierry Villon. Il fait partie de Webstory depuis toujours, puisque nous nous sommes rencontrés au Salon du Livre en 2012. Ce qui l’a attiré à notre stand, ce n’est pas le bol de Sugus orange et vert, mais le site lui-même. Participant d’emblée au premier concours d’écriture Webstory, il gagne le 2e Prix avec Parce que vous disiez. Sorte de ritournelle philosophique dont l’avant dernière ligne est de circonstance « Parce que vous disiez qu’il fallait impérativement que vous vous remettiez à l’écriture… ». Ce qu’il fait.

Mais pourquoi s’est-il tout de suite senti chez lui sur Webstory ?

Depuis son enfance, Thierry Villon est un lecteur passionné. Formé au latin et au grec, il a pour habitude de dévorer un auteur entier pour en connaître toutes les finesses. A 18 ans, tenté par l’écriture, il se rend compte que sa vie ne lui offre encore pas assez de matière pour exprimer du vécu. Un roman, c’est long… Il s’oriente alors vers les textes courts : les chansons.
Refrain de « Va où tu veux » dans la série de textes à chansons Mots de poètes_op.2

Rappelle-toi prends dans tes doigts
Un peu de sable de là-bas
Quand tu reviendras
Si tu reviens ce serait bienUne certaine nostalgie traverse ses textes les plus beaux, ceux embués d’amour et de poésie comme  Mots de poètes , qui a dépassé les 6000 vues, en deuxième position des textes les plus lus.

Mais chez lui, la nostalgie ne rime pas avec tristesse. C’est plutôt une porte sur le passé qu’il emprunte à sa convenance et avec légèreté.

Thierry Villon transforme notre regard sur le quotidien avec des textes brefs qui nous emportent toujours ailleurs Le chagrin des roses

Un jour, il découvre le livre de Julia Cameron , Libérez votre créativité, devenu un outil de pratique quotidienne. Une discipline simple qui permet de se donner rendez-vous tous les jours. C’est ainsi qu’il s’engage envers lui-même à rédiger trois pages tous les matins, pratiquer une promenade hebdomadaire et sortir de sa zone de confort régulièrement… une pratique qui permet de puiser dans notre source de création. Ce promeneur ne se sépare jamais de son carnet de notes où il saisit des ambiances, des personnages pour s’inspirer des scènes de ce monde. Paradoxalement, il faut se plonger dans le quotidien pour saisir le monde et retrouver la solitude pour le transformer dans l’écriture.TRANSFORMATION. Nous y voilà. La lecture transforme non seulement le lecteur, mais aussi celui qui écrit. Thierry Villon fait le parallèle avec la composition musicale. Comme l’écriture, c’est un processus de transformation de soi-même qui permet d’exprimer sa créativité et de grandir, de devenir plus conscient de QUI nous sommes.

Ce qui l’intéresse, c’est tout. Il veut progresser et s’essaie à plusieurs genres, du drame à l’humour dans une série de nouvelles dont Webstory bénéficie : Mémoires d’amnésiques
Le trader et le concierge

En participant au concours littéraire de la ville de Gruyères,  il se lance dans un feuilleton d’aventure et de science fiction, dont le cadre est le Château de Gruyères. Une panne de chaudière dans le château tourne très mal pour Julius, le technicien venu réparer la chaudière. Un dépannage sans histoire vous fait basculer dans le fantastique, à partir d’un fait divers Un dépannage sans histoire – chapitre 1

Thierry Villon applique cette phrase de Martin Luther King à l’écriture: Ce n’est pas nous qui faisons (écrivons) l’histoire. C’est l’histoire qui nous fait (écrit).

Autre source d’inspiration qu’il affectionne : le passé. Comment les gens se sont-ils reconstruits après la guerre ? Ils sont de ma familleQuand je lui demande quelle est son histoire préférée de celles qu’il a écrites, il répond sans hésiter : Reflets. Une nouvelle qui résume bien le style de Thierry Villon : de la nostalgie, mais pas de tristesse. Du charme, de l’humour avec une touche de fantastique ; toujours cette cohabitation entre le rêve et la réalité. Reflets lui a valu le premier prix du concours Webstory 2015, dont le thème est L’arbre et le miroir.

Pourquoi son coup de foudre pour Webstory?
Parce qu’il peut publier directement
Parce que c’est un site romand, de proximité
Parce qu’il est libre d’écrire comme il veut.

Alors oui, en toute logique, Thierry Villon s’est senti chez lui sur Webstory. Il a trouvé un terrain de jeu pour exprimer sa créativité. Suivez-le sans hésiter !

Suggestions de Thierry Villon :
Ouvrages de Julia Cameron sur la créativité : http://www.creativite.net/julia-cameron/
Logiciel Scrivener, un outil de travail pour l’écrivain. http://www.boiteaoutils.info/2015/06/scrivener-ecriture-creative/

Cette rencontre a eu lieu à Lausanne, le 11 août 2017

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus