Créé le: 30.01.2019
985 1
Saturation y croûton

Slam

a a a

© 2019-2021 Mouche

il faut savoir faire pffffrrrr.....
Reprendre la lecture

Saturation y croûton – 1

Quand Jocelyne n’en peut plus de sa vie solitaire

quand Jo le pâtissier trouve sa mousse trop amère

quand Dominique comprend sans l’avouer qu’il est pris dans une secte

quand Antoine voudrait juste péter la gueule à son chef

quand Matthieu soupire sur son exam de maths

quand Cécile suffoque sous les exigences de sa vieille mère aigrie

et quand Hélène déteste sa fille qui lui semble égoïste

quand Véro se pâme de se voir si belle en son miroir et décide de se raser la boule à zéro

quand Béa ne sait plus comment faire avec ses deux petiots

quand Michèle tarde à se remettre de sa dernière chimio

quand Vlad s’éveille en sueur, encore sous les bombes

quand Nina a faim, et quand Julien a soif

quand Martine est fâchée contre sa meilleure amie

quand Roger est désespéré par son alopécie

quand Maxime ne sait comment annoncer son licenciement

quand Brigitte s’enivre pour oublier Laurent

et quand Laurent menace sérieusement de se pendre haut et court

quand Sacha veut prendre son indépendance mais que sa chienne de mère la lui refuse toujours

 

Saturation y croûton – fin

quand Félix est détruit par un énième râteau

quand Geneviève essoufflée rate le dernier bateau

quand Charles sait être Marianne, mais n’ose franchir le pas

quand Ricky saturé de millions rêve tout simplement d’élever des moutons

quand Yvette fait un couac pendant son audition

quand Jeannette croule sous une montagne de dettes

quand Thomas refuse de tirer sur un joint et que tous ses copains le traitent de mauviette

quand Marinette n’arrive plus à se laver sans aide…

Quand tous ces gens-là, monsieur, et tant d’autres, tous les autres,

sont à deux doigts de lâcher,

Alors je leur suggère, en toute humilité,

de pousser un grand Pffffrrrr, l’un de ces soupirs qui finissent en lèvres molles,

puis de choisir une chaise à l’assise solide

de la mettre dos à eux et de plonger par-dessus le dossier

et que leur tête pesante descende, descende encore

et se pose sur leurs bras qui forment un triangle

…et enfin de lever leurs jambes ! haut, très haut, vers le ciel !

Car voyez-vous, monsieur,

la tête en bas et le corps à l’envers,

on se sent – curieusement – beaucoup mieux !

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus