Où comment l'histoire d'un complexe peut se transformer en situation loufoque...
Reprendre la lecture

— Alors avec la pulpe…, commence l’orange, interrompue soudainement par un citron masqué s’immisçant dans la conversation qu’elle entretient avec une mandarine.

— C’est quoi ce déguisement ? interroge cette dernière.

— C’est moi : Zitron Masqué ! Le défenseur de l’agrume et du pépin. Je suis en mission incognito.

— T’es un mytho toi, dit l’orange.

— Je vous assure, je suis sur la piste du malfrat Tête de Gland. Le dangereux criminel.

— Qui ça ?

— Mais oui, enchaîne Zitron Masqué, on le reconnaît facilement. Il a une tête en forme de phallus et un léger zozotement. Quand il a braqué cette banque hier, il s’est écrié : « Plus un zeste, zezi est un hold-up ». C’était dans tous les journaux. L’auriez pas vu ?

— Non, répondent en chœur l’orange et la mandarine. Comment on le reconnaîtrait d’ailleurs ?

— Ben, il a une tête de gland, rétorque placidement Zitron Masqué.

— Tu te fiche de notre pomme, s’impatiente la mandarine.

— Non, je vous z’assure.

— Allez, c’est une blague ton déguisement ? En fait t’es un comique. Elle est où la caméra cachée ?

— Non, c’est pour passer inaperçu. En réalité, je suis un riche industriel actif dans le recyclage de pulpe, j’en fais du concentré, et je ne veux pas qu’on me reconnaisse. Mon nom c’est Bruce Lime.

— Ouais à d’autres… Bruce Lime, c’est un beau ténébreux au regard émeraude, rien à voir avec ta face de citron.

— Z’êtes un peu racistes vous ?

— Tout de suite les grands mots, ironise la mandarine. Môssieur n’assume pas sa couleur flashy et son goût acide ? Par contre, tu nous fais bien rire.

— A propos de rigoler, vous voulez que je vous en raconte une ?

— Dis toujours.

— Voilà. Connaissez-vous le comble pour un pommier ?

Silence.

— Ben, de commettre un péché…, s’esclaffe le citron. Elle est drôle hein ?

Silence.

— Elle est nulle ta blague, répond la mandarine.

— Ouais, se rembrunit le citron en se rapprochant de l’orange. J’ai toujours voulu être comique, mais voilà, à cause de ma taille et mon léger surpoids…

— Dis donc, ça va pas de me coller, s’égosille l’orange.

— Tu sais que t’as une belle peau toi. Pas aussi belle que la pècheresse que j’ai rencontré l’autre jour, mais belle quand même.

— Pffff, rétorque-t-elle en roulant des yeux.

— Hé tu sais ce que je voulais faire quand j’étais qu’un minuscule fruit ?

— Est-ce que ça m’intéresse ?

— Ben je voulais être confit. Et je me dis que maintenant qu’on est là, collé-serré, peut-être qu’on pourrait échanger nos jus…

— Bon, ben je vous laisse, lance la mandarine en s’éloignant.

— Hep, vous là ! harangue soudain Zitron Masqué, attiré par un passant. Oui vous là ! La tête de gland.

— C’est à moi que tu parles ? riposte un champignon de passage.

Soudain, deux pomelos déboulent au milieu de l’esclandre.

— Ce Monsieur vous embête ? demande l’un des pomelos shootés aux pesticides.

— Hihihi, glousse l’orange.

— Alors, Limoncello on t’a finalement chopé, fanfaronne le second. La prochaine fois
que tu te fais la malle on te passe à la centrifugeuse, compris ?

— Mais de qui s’agit-il ? intervient l’orange.

— Oh, excusez-nous Mademoiselle, j’espère qu’il ne vous a pas trop pressé. Il s’est échappé de son cageot, il est un peu mytho à cause de son complexe d’obésité. Si vous voulez déposer plainte pour harcèlement faudra vous adresser au bureau des avocats, ils ont l’habitude.

— Dites Mademoiselle, oserais-je vous inviter à une petite soirée presse-agrumes ?demande l’autre pomelo.

— Osez, osez, répond l’orange s’en allant bras-dessus, bras-dessous avec le bellâtre.

Limoncello est reconduit dans son cageot.

Pendant ce temps, Tête de Gland court toujours, tandis que germent de nouvelles histoires plus folles les unes que les autres à mesure que le sac de courses se remplit.

 

FIN

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus