Créé le: 13.03.2013
5655 2 1
Les saisons de ma vie

Poésie

a a a

© 2013-2024 Aydan

Printemps

1

Passe le temps et les saisons d'une vie...
Reprendre la lecture

Printemps de mon enfance aux senteurs de sucre,

Barcelone colorée au milles fragrances,

Où es-tu passé à l’aube de mes tendres années ?

Toi qui m’a vu pousser, je t’ai délaissée.

Crépuscule de mes jours en fleurs qui fanent à travers le temps,

Toi doux souvenir oublié d’antan.

Innocence et légèreté d’une première saison,

Tu ne viendras plus jamais dans ma maison.

Été

2

Été de mes quinze ans au soleil destructeur,

Morsures de l’âme et brûlures de peurs,

Où es-tu passé diable de ces années ?

Toi qui m’as consumé, je t’ai pourchassé.

Crépuscule du néant qui se scelle à travers le temps,

Toi amer souvenir enfermé d’antan.

Danger et rage d’une deuxième saison,

Tu ne t’inviteras plus jamais dans ma maison.

Automne

3

Automne de ma vie présente à la météo instable,

Cadeaux empoisonnés et surprises redoutables,

Tu es bel et bien actuel depuis quelques années,

Je te dévore et recrache selon les goûts donnés.

Crépuscule inachevé à travers ce temps,

Toi merveilleux et maudit quotidien qui n’est pas d’antan.

Labyrinthe de doutes d’une troisième saison,

Tu résides plus que jamais dans ma maison.

Hiver

4

Hiver d’un futur aux vents incertains,

Le froid s’installera un beau jour de bon matin,

Où se placera donc le gel sur ces années ?

Serai-je glace ? serai-je givre ? Une bise esseulée ?

Crépuscule d’une vie qui fond à travers mon temps,

Toi effrayante vision qui ne sera pas d’antan.

Tombeau inconnu d’une ultime saison,

Qui m’emportera à tout jamais hors de ma maison.

© 2013, Aydan

Commentaires (2)

Aydan
14.01.2021

Chère Chantal, un grand merci pour votre commentaire qui me touche. Ravi que mon poème vous plaise. Belle journée !

Chantal Girard
14.01.2021

Magnifique ! Je n'oserai aucun autre mot, il serait en-dessous de ce que j'ai ressenti en découvrant votre poème. Merci !

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire