Créé le: 19.01.2018
2307 1
L’acte

Poésie

a a a

© 2018-2021 Aydan

© 2018-2021 Aydan

Il suffit parfois d'un rien pour faire basculer un tout...
Reprendre la lecture

Allongé sur le lit, civière d’agonie,

Où sans nul sommeil je rêve ta présence,

Entre les ruines sacrées de mon cœur meurtri,

Je prie, moi l’athée, pour ta délivrance.

Je suis tronc sans branches dans un rivage,

Apeuré de perdre tes yeux, ton image,

Crépuscule de larmes, moments de peine,

Tu pleures la distance et tes larmes se font miennes.

Ô blessure secrète et obscure,

Ô aiguille de fiel, lys fané,

Par ta pointe acérée mon cœur transpercé,

Je pleure ma perle enclosée de murs.

Sans toi mon printemps fleurit sans teint,

Sans toi ma route soudain s’efface,

Et les étoiles, sans toi, se sont éteint,

Et mon esprit se perd dans une crevasse.

Si tu savais ô combien le manque de toi,

Rend mes journées et nuits interminables,

Que sans tes mains aimantes j’ai si froid,

Que mon amour pour toi est imbattable.

Mes pas errent au tempo de ton amour,

Tu es naufrage au cœur de mes battements,

Et le vent me susurre tes baisers velours,

Que le temps m’arrache si impunément.

Je veux hurler mon chagrin et te le dire,

Et que ton amour me pleure aussi longtemps,

Et que jamais ne finissent nos “Je t’aime” et nos rires,

Crépitements de nos baisers ardents.

Vite ! Réunis et enlacés,

Nos lèvres rompues d’amour,

Nos âmes mordantes agrippées,

Vite ! Que revienne le temps des beaux jours.

© 2018 Aydan

Commentaires (4)

Aydan
06.02.2018

'Merci bien Mouche ! Je prends en compte votre remarque et votre correction. Et osez donc ! Ça ne mange pas de pain et ça fait du bien !'

Mouche
06.02.2018

'Merci pour ce magnifique poème, Aydan ! Un style que j'admire sans oser m'y lancer. Mon œil de correctrice a repéré une faute de frappe : athée prend un e même pour un homme... et une suggestion pour le dernier vers : "Vite ! Que REviennent les beaux jours !" Bien cordialement, Mouche '

Aydan
31.01.2018

'Merci infiniment pour ton commentaire.'

We

Webstory
31.01.2018

'Aydan nous livre un court témoignage sur un amour immense, à l'image du vide crépusculaire qu'il peut laisser. Merci pour ce partage d'émotion.'

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus