Créé le: 27.09.2012
6274 1
LA FILLE DU GANG

Musique, Poésie

a a a

© 2012-2021 Yveline Magnante

LA FILLE DU GANG

Clin d’oeil au “boomerang” de Gainsbourg chanté par Dani et Dao.
Reprendre la lecture

Le soir au dancing

Sur l’piano bastringue

Tu t’prends pour un king

Ton cœur en looping

Pour la fille du gang

Pas une princesse Ming

Juste une miss jungle

Enfant du Mékong

Qui trop se distingue

Accro de zapping

Elle aime le shopping

Puis, elle te distingue

De ses yeux oblongs

Jongle en Chanel tongs

Swingue sur une love song

Son Dior rouge aux ongles

Ton cœur elle épingle

En balle de ping pong

Et ça te bourlingue

Puis, tu te déglingues

Et de bringue en bringue

T’as une gueule de tringle

Avec tes longs drinks

Espèce de baltringue

Sors de ta carlingue

Beaucoup trop lourdingue

Pour la fille du gang

Glam sous tous les angles

De cuir, elle se sangle

Son regard te flingue

Dans son blanc dressing

Que des fringues bling bling

Brodées d’un mustang

Shootée au ylang ylang

Un ch’wing à la mangue

Sous sa drôle de langue

Percée de pearcings

Dans ton cœur exsangue

Tangue la fille du gang

Blindée de harangues :

« T’as pas le standing

T’es pas dans l’timing

T’as plus le feeling

T’es plus dans l’casting »

T’es pire que sur un ring

Cogné par le gong

Elle t’a rendu dingue

De sanglots tu t’cingles

Et ça te distingue

C’est l’effet boomerang

De la fille du gang

Au cœur gris de zinc

Sur le Yang-Tsé-Kiang

Elle était ton yin

Tu étais son yang

Qu’est-ce que ça dézingue

Juste au cœur du gang

Singing in Hong Kong

Sur du Louis Amstrong

Un soir au dancing

Un piano bastringue…

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus