Chapitre 1

1

Voilà des vœux en style genevois: ça râle un peu au début, mais ça fini par se faire...
Reprendre la lecture

Cette fois, je n’ai pas écrit des cartes de vœux, ni chargé les mémoires des téléphones avec des messages qui auraient contenu des souhaits standards de Bonne Année et Meilleurs vœux. Pour-quoi réchauffer la planète, pour-quoi consumer de l’énergie (la mienne en premier) pour des vœux stéréotypés, impersonnels et en plus, pour la plupart, irréalisables.

Si j’avais au moins le pouvoir de prédire le futur, ou de connaître les désirs les plus profondes de chacun et de pouvoir les exaucer… Mais faire des vœux seulement par politesse, sans vraiment y croire, ceci ne fait plus tellement de sens.

Aurais-je, au moins, un souhait particulier pour moi-même ? J’aurais dû commencer par cette question car, étonnamment, je n’en trouve pas :  des rêves j’en ai, bien sûr, mais ils sont par définitions lointains et inaccessibles, peu probable qu’ils vont se réaliser cette nouvelle année, que je le veuille ou non ; du quotidien, je m’en charge, pas besoin de me souhaiter quoi que ce soit ; et puis la paix dans le monde, le bonheur unanime et la santé éternelle de tout un chacun … c’est trop illusoire pour valoir la peine de le souhaiter.

Il y a tout de même un désir, une envie comme une étincelle qui me réchauffe agréablement depuis l’intérieure pendant que je crayonne mes réflexions : je souhaite continuer à écrire, à mettre en mots mes pensées, les fantasmes de mon imagination, mes émotions, même si c’est pour rédiger un message d’accueil ultra réaliste pour une nouvelle année qui commence imperturbable et insensible à mon sarcasme.

Si je le souhaite pour moi, je pourrais le souhaiter à tout le monde : trouver votre étincelle et mettez-vous à l’action sans tarder ! Si vous aimez chanter, que cela s’entende ! Si vous aimez faire du pain, sortez la farine ! Si vous aimez communiquer, sonnez chez le voisin d’en face pour l’inviter à boire un café ! Si vous aimez voyager, préparer vos valises ! Si vous aimez danser, tout lieu peut devenir votre piste de danse …

Saint Augustin disait : « Aime, et fait ce que tu veux ! » Je vous souhaite pour cette nouvelle année d’oser faire ce que vous aimez, ce qui vous donne des ailes, ce qui réveille votre enthousiasme. Si ceci ne fait du mal à personne, il est sûr qu’il fera au moins une personne heureuse : vous-même.  Et plus nous sommes heureux, plus nous pouvons faire part de notre bonheur. Ainsi, nos étincelles ne vont pas risquer de réchauffer la planète, mais plutôt les cœurs.

 

 

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus