Créé le: 11.11.2019
461 2
Car après la nuit, vient le jour

Slam

a a a

© 2019-2021 Aydan

“Illustre, brillante, glorieuse”
Reprendre la lecture

Tu connais mieux ma vie que je ne connais la tienne,

Mais je sais le silence des souffrances qui t’appartiennent.

Je te sens si fatiguée, résignée et détruite,

Je connais cette détresse car parfois elle m’habite.

Et pourtant tu es là, combattante, jour après jour,

Enfonçant, de ton mental, toutes tes portes de secours.

Et tu te dresses illustre, brillante et glorieuse,

Pour l’amour d’une vocation qui te sais défenseuse.

Ne dépose jamais tes armes et ne baisse pas tes bras,

Ne laisse pas les autres ternir l’avenir qui s’offre à toi.

Si je pouvais de ma main balayer tous tes revers,

Et faire ainsi apparaître un sourire franc et solaire.

Comme celui de cette fille qui n’aime pas les donjons,

De son rire qui tintille comme le son d’un carillon.

Donne-moi ta tristesse que je la prenne, que je la brûle,

Dans le bûcher du soleil faire qu’elle se meurt au crépuscule.

Alors trace ton chemin et épouse-le sans détours,

Va, vis et deviens car après la nuit, vient le jour.

© 2019 Aydan

Commentaires (4)

Starben CASE
05.07.2021

Magnifique poème / émotion ressentie indescriptible / comparable à un élan vers le beau / la lumière / la gloire de l'ensemble / Merci Aydan

Aydan
05.07.2021

Starben CASE : Cet écrit je l'ai fait pour une jeune avocate qui est devenue une amie et qui n'a pas été traitée et reconnue à sa juste valeur. Merci à toi !

Ld

Lisa de Leonardis
05.07.2021

Oui, même la nuit la plus longue laisse sa place à l'aurore ... beau et plein d'espoir !

Aydan
05.07.2021

Tout à fait ! Merci beaucoup pour votre commentaire !

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus