Créé le: 03.11.2014
4275 1
A fleur de maux

Slam, Textes à chansons

a a a

© 2014-2021 Aydan

© 2014-2021 Aydan

Il y a les jours "avec" mais surtout les jours "sans"...
Reprendre la lecture

À fleur de maux, à fleur de peau, ses épines m’écorchent le dos, géantes de leur poids m’écrasent, mes mots, mes pensées se glacent. Pétales de rage qui tombent et se fanent, qui m’emportent dans un amalgame, tourbillon d’ire et de colère, mon âme à soif, réclame jachère. Et les gens sont comme des ronces, qui m’agressent et qui m’agacent, et je rentre dans la danse du contrôle de ma carcasse.

 

À fleur de mots, à fleur de l’eau, sombres et turbulentes vagues, où j’y perds pied et je m’y noie, puis mon esprit divague. Ondées de haine qui se déchaînent, le mal en moi mon capitaine, sournois navire qui me déchire, soif de naufrage et même du pire. Et les coups sont à l’abordage, envahissants et percutants, et je reste en accorage, sur le pont, en subissant.

 

À fleur de feu, à fleur des yeux, distillant le venin des non-dits, le volcan des sentiments s’embrase, la vengeance m’appelle et m’embrasse. Lave d’injustice, de faux jugements, alimentent le foyer ardant, incandescente damnation, envie d’enfer, d’aberration. Et les cendres jaillissent et crépitent, brûlantes et douloureuses, et je me consume, dynamite, une explosion anamorphose.

 

À fleur de vide, à fleur livide, errance acide, aride, boulets d’obstacles qui fort me taclent et me rendent invalide. Profond néant et l’air absent, m’attire et puis m’étouffe, une dalle de pierre, lourde, m’atterre, m’enterre et me déroute. Et le sillon se creuse, obscure et imposant, et je reste en son lit, avide et suffoquant.

 

© 2014, Aydan

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus