Créé le: 26.03.2014
5654 0
Un rêve si étrange

Fantastique

a a a

© 2014-2022 Starben CASE

Une nuit de juillet en 2010, je fis un rêve si étrange et si complexe qu’il sembla durer toute une nuit. Tant d’événements et de décors ne pouvaient tenir sur trois pages. Et pourtant si.
Reprendre la lecture

Rêve 27 juillet 2010: La fuite en camion

Scène 1: LE THEATRE

Je me rends au théâtre de marionnettes pour enfants avec une amie. Nous sommes en retard, mais on nous laisse finalement rentrer. Des classes d’enfants ont décoré la salle et chacune y est allé de son imagination en décorant une partie du mur. Le plus beau se trouve sur notre gauche: c’est un grand dessin en style Bande Dessinée, tout blanc, avec des statues antiques et des personnages comme Woody Wood Pecker, oiseau à crête rouge, parsemés ça et là qui s’amusent et rient. Il y a aussi une grande cascade de volutes d’eau qui descend jusqu’en bas du décor.

 

Scène 2: LA VALSE DE CAMIONS

Autre décor: nous apercevons au-dessus de nous un camion blanc frigorifique qui manoeuvre dans des virages serrés et qui passe, de justesse, sur un petit pont. Il bascule dangereusement dans le vide, mais se rattrape. Le chauffeur décide de changer de route, plus directe, pour sauver son camion. La route mène directement vers la mer.

 

Scène 3: LA FUITE PAR LES EGOUTS

Voici encore un autre camion, un poids lourd beaucoup plus grand. Le chauffeur est une femme. Elle sait exactement ce qu’il faut faire. Elle s’arrime au camion à l’aide de cordes et elle le dirige

 

Rêve 27 juillet 2010: La fuite en camion (suite)

l’engin dans la bonne direction. Elle s’aligne sur un courant d’eau qui va traverser la ville par en dessous, par les égouts et les souterrains et la femme sera entraînée dans cette course folle par le poids du camion. Elle est entraînée, mais elle dirige en même temps. Elle débouche sur un grand tunnel rond qui semble se terminer dans le vide. A coté, au sol, il y a bouche d’égout par où elle peut continuer. Tout rentre dedans, d’abord le camion, puis la femme avec la corde. Elle est habillée de loques rouges comme des flammes. Elle disparaît, vite entraînée par le poids du camion. Cette femme fait preuve d’un courage extraordinaire, hors du commun. Puis elle traverse à une vitesse incroyable, des tunnels, des chantiers où des ouvriers travaillent. Certains sont emportés au passage avec des longues planches de bois et des débris de chantiers. Le tout prend l’allure d’un bateau à voile qui file a plein régime, sorte de navire de guerre bardé de lances hétéroclites. Cet étrange équipage débouche par le plafond d’une immense salle d’église, ou de cathédrale, blanche. Le “bateau-camion” traverse le vide et vient s’encastrer dans une première statue. Une partie du bateau avec la femme, se détache et continue plus loin pour s’encastrer dans la deuxième statue tout cela dans un vacarme assourdissant. La course a été entièrement accompagnée d’une musique un peu rock d’un groupe anglais.

 

Scène 4: LA CATHEDRALE

La femme, gravement blessée, sort lentement de dessous les décombres. Un jeune homme appelle à l’aide. La femme se lève, toute ensanglantée. Sa peau se détache comme celle d’une statue qui mue. Sa peau est lisse et blanche. Elle se tient droite comme une cariatide. Sa tête se détache et se place

 

Rêve 27 juillet 2010: La fuite en camion (fin)

juste un peu à l’arrière. On ne sait pas bien si elle est morte ou vivante. La musique s’arrête. Un rayon de soleil éclaire doucement la tête de la femme, sa chevelure est dorée, un peu cuivrée. La scène est paisible et triste en même temps.

 

LE REVEIL

Je me réveille avec tant d’images. Ce rêve est si complexe et riche que je crains de ne pouvoir le transcrire. Je me lève pour aller boire un verre d’eau, prendre une douche et je me recouche pour écrire ce rêve. Je pensais avoir besoin de beaucoup de pages, et aussi que je ne me souviendrais pas de tout. J’ai tout de même réussi à décrire l’essentiel.

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus