12 janvier - La danse de Vaiana

1

Dérouler le fil quotidien, aussitôt vécu, aussitôt disparu. Retenir les filaments pour les grands enfants... Ma petite-fille et moi en 12 repères en 2021.
Reprendre la lecture

Mon premier cinéma s’appelait le Cinéac (pour Ciné-actualités je pense) situé à la Place St.-François, à l’angle de la Rue du Grand-Pont et la Rue du Grand-Chêne, comme une proue de navire qui avance vers le futur. Ma mère, connaissait déjà ce lieu et me décrivait les nuées de garnements amassés, attendant l’ouverture. L’entrée coûtait 20 centimes et lorsque le vieux portier-encaisseur-projectionniste ouvrait le cordon, il était bousculé par cette horde d’assoiffés d’animation lâchée dans une salle obscure. Au début. La séance commençait par les actualités, car il n’y avait pas de télévision. Je me souviens du générique, toujours un monde qui tourne (rond) et un avion qui attérrit crachant une importante personnalité inconnue. Il y avait toujours du vent sur un tarmac noir-blanc et une voix nasillarde de journaliste commentantles derniers événements. Dans la salle, ce n’était que cris et courates. Puis, la magie opérait avec le début du film qu’on pouvait voir en boucle, ce qui m’est arrivé avec le film de Merlin L’enchanteur que j’ai vu sept fois en deux jours.

 

Un tel désordre n’est plus de mise, puisque les films, tu les regardes sur l’ordinateur. La différence, c’est que je suis avec toi pour revivre mon enfance en boucle.

 

Pour changer de la Reine des Neiges, nous avons regardé un extrait de Vaiana, une légende d’une enfant polynésienne habitant une île superbe dans un petit village dont son père est roi. Accessoirement, sa maman est reine. C’est un peuple qui danse. J’en ai profité pour te montrer les îles polynésiennes et une démonstration de danses. Agée de 16 ans, j’habitais les Philippines les danses hawaïennes me fascinaient. Je voulais m’inscrire à un cours mais ma mère s’y opposa formellement à cause de l’aspect lascif de la chose. Ces deux héroïnes qui t’attirent incarnent des personnages dont la destinée ne converge pas forcément vers le beau prince, le mariage et les enfants. Les petites filles ont cette chance actuellement. Vaiana va trouver un talisman qui la guidera vers la déesse de la Nature. Elle voguera seule sur une pirogue à voile accompagnée d’une immense raie manta en pleine nuit. Regarde toujours la sagesse de la métaphore contenue dans les légendes et les contes, pas celle de Walt Disney, une grande entreprise de lavage de cerveaux. A force de supprimer la complexité des êtres, la société actuelle a complètement perdu le sens de la transcription subtile du monde qui nous entoure. Les cris et chuchotements affichés sur les réseaux sociaux ne sont que des bruits dénués de sens.

 

Ce qui rapproche le petit Roi Arthur de la Princesse Vaiana, c’est la Nature. Arthur est transformé par Merlin en trois animaux – poisson, oiseau et écureuil – pour expérimenter la vie de l’autre. La Princesse Vaiana libère la Déesse et permet à la Nature de reprendre sa place privilégiée. Des générations séparent ces deux histoires. Tu en seras le lien et la dépositaire si tu respectes tes rêves d’enfant.

03 mars - Naissance de Barbie

2

Une de tes poupées sert juste à faire des coiffures. Elle a de très longs cheveux et il n’a fallu que quelques jours pour que sa blonde chevelure devienne une tignasse rebelle indéchiffrable. J’avais fabriqué une poupée coiffure très pratique qui a duré longtemps. C’était une bouteille de bière, d’où sortait une épaisse corde de marin en forme de tresse. Quand je rentrais la corde dans la bouteille, elle avait les cheveux plus ou moins long. Je pouvais défaire la tresse, la refaire, tordre le tout en un chignon fou. J’avais même dessiné un visage sur la bouteille.

 

J’avais beaucoup de poupées surtout des bébés qui dorment, boivent, font pipi, sont tout doux, mais mon rôle de future maman ne faisait aucun doute. Puis, la révolution est arrivée d’Amérique en 1959: Barbie! Une vraie nouveauté, un nouveau rôle. Une femme et non pas une maman. Elle avait une maison, elle pouvait travailler, s’amuser. Bien sûr il y avait Ken, mais ce compagnon facultatif était à bien plaire et il n’est arrivé qu’en 1961. Pour les petites filles de l’époque, c’était un progrès incroyable. Il faut rendre cette justice à Barbie au lieu de la traiter de sexe symbole antiféministe. Avec elle, il y avait enfin du sexe, de la séduction et des métiers dans l’avenir. Et le sexe était en soi une révolution féministe qui a contribué à la libération sexuelle que les jeunes ont réclamé en 1968. Avec mon frère et mes amies, nous improvisions de véritables scénarii avec ces poupées qui ressemblaient à autre chose que des bébés.

 

Les premières Barbie étaient d’une qualité que tu ne peux même pas imaginer: les articulations fonctionnaient parfaitement, sans qu’aucun mécanisme ne soit visible. Tout était à l’intérieur de la poupée. Rien avoir avec les horribles genoux articulés qui ressemblent à des prothèses des Barbies actuelles. Tous ses habits et ses accessoires s’inspiraient de modèles haute couture avec des finissions parfaites. Si seulement je l’avais gardée pour te la présenter. C’est un matrimoine unique!

Commentaires (2)

Starben CASE
31.01.2021

Merci Joelle! Le prochain épisode sera un clin d'oeil à votre commentaire. Lisez aussi Sans Histoire... 1

Joelle Oudard
30.01.2021

Merci pour ce beau témoignage de transmission de grand-mère à petite fille, qui glisse subtilement du cinéma de vos jeunes années à celle de votre petite-petite puis à la condition féminine qui est la sienne ou qui le sera. Ses héroïnes ne ressemblent pas aux vôtres, c'est sûr. J'aurais bien aimé lire le portrait des héroïnes qui furent les vôtres - des princesses ? Des stars d'Hollywood ? Je les trouverai peut-être dans les textes suivants. Je me situe sans doute entre les deux, avec des Petites sirènes, des Blanches Neiges encore très conventionnelles, mais aussi des Bambi, Rox et Rouky ou encore l'intemporel Livre de la Jungle qui célèbrent l'amitié. Je vous rejoins sur la vacuité des réseaux sociaux, qui gomment l'imaginaire et ce que seul le temps et l'attention permettent.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus