Trois haïkus pour savoir si c’est moi qui taquine la Muse ou la muse qui me taquine
Reprendre la lecture

“Mais pourquoi chercher?

Simplement compter sur elle,

l’inspiration.”

“Elle me taquine,

se moque et me nargue,

la muse qui s’amuse”

“Sans trouver, j’attends.

Et pleine d’illusions, j’espère:

Muse! Écris pour moi…”

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire