Créé le: 22.11.2020
18377 25
Pirouettes

Aphorismes, Humour

a a a

© 2020-2022 Omar  Bonany

© 2020-2022 Omar  Bonany

Toutes proportions gardées, extraits d'un recueil d'aphorismes de ma composition, en hommage à Jules Renard, Élias Canetti ou Stanisław Jerzy Lec, assidûment côtoyés de longue main
Reprendre la lecture

P I R O U E T T E S

 

Omar  Bonany

 

 

 

Les  moindres  objets qui nous entourent entrent

en part dans la direction que prennent nos pensées.

Rodolphe  Töpffer,  Nouvelles genevoises  (1841)

 

 

1. Choses tranquilles

Stanislaw Jerzy Lec*, Pensées échevelées (1957): «Tu me demandes comment a joué ce virtuose? Il y avait dans son jeu quelque chose d’humain: il a fait un couac.»

Et si ces fausses notes venaient bien plutôt des instruments eux-mêmes? s’interroge ce concertiste en butte aux mêmes couacs. Si les choses, rompant l’inertie inhérente à leur nature, tenaient à nous signaler ainsi qu’elles sont sereines; et comme telles, qu’elles ont peu à faire d’aspirer à la perfection?

Étrangères à l’exaltation de nos valeurs, insensibles à nos courses vers le plus haut rang, matière inanimée elles sont ; matière elles souhaitent rester, pleinement accomplies dans le silence et le détachement.

Et partant, parfaitement détachées des choses de ce monde…

*Éditions Noir sur Blanc (2000)

 

2. Une glace réfléchissante

Bel esprit, elle a recours, pour s’admirer, à une psyché.

 

3. De pure forme

Bouée en carton-pâte, pour sauver les apparences.

 

4. Une concession de taille

Il change d’avis comme de chemise; mais pour rester cohérent, il se borne à sa pointure.

 

5. Déformation professionnelle

Devenu maître de sa destinée, et libre de disposer de soi à sa guise, ce marteau exploité à tout va se jure de ne plus servir sans compter à tout venant.

Et le voilà qui reprend machinalement le manche ; avant de s’atteler de lui-même, sans y penser, à la besogne…

 

6. Promotion Sainte-Elpide

Les rêves harmonieux où nous nous concilions les bonnes grâces de tous sont comme des écoles de musique où l’on nous assigne d’entrée le titre de virtuose.

Mais le matin, sans aucune des faveurs acquises la veille, tient de la fin de règne ; et nous nous retrouvons désenchantés, déconfits comme l’abbé de Sainte-Elpide.*

À peine appelé à cette fonction, l’intéressé s’avise que le mandat qui lui échoit est une charge vide ; et ladite abbaye, où il s’enchante d’exercer son ministère, un pur château d’Espagne, dont nul n’a posé la première pierre…

*«Abbé de Sainte-Elpide [ou de Sainte-Espérance]: Abbé en espérance, en projet», Encyclopédie universelle du XXe siècle, tome 6 (1908)

 

7. Le dépotoir universel

Instituée en vue de mettre à l’amende les pollueurs des mers, la taxe «Clocéan» a tôt fait de toucher l’ensemble des contribuables du globe.

Inspiré de l’impôt* destiné aux offices de la voirie romaine, ce tribut a bonne presse et se voit dûment acquitté en tous lieux ; mais avec la bonne conscience que procure l’écot apporté au bien commun (et l’illusion que d’autres y veillent), les bonnes habitudes finissent par s’en ressentir.

Et l’espace marin, qui assiégeait désormais les rares terres émergées, de se muer, au gré de nos entorses, en tout-à-l’égout sans frontières assignables. (…)

*«Cloacarion: Impôt levé pour l’entretien des cloaques à Rome», Dictionnaire National, tome I, p. 676 (1845)

 

8. Partage des tâches

Le Temps travaille à réduire le monde à néant, en déployant les grands moyens; et l’Art prend à tâche de le restaurer, avec le seul secours de ses petites mains.

 

9. Ultime hommage

Leibniz, Essais de théodicée (1710): «Rien n’empêche qu’il n’y ait des animaux dans l’univers semblables à celui que Cyrano de Bergerac rencontra sur le soleil.»

Un esprit de haut vol, l’un des plus puissants qui aient jamais vu le jour, prêtant  foi aux songes d’un poète, et les plus débridés ; ou quand la Poésie, honorée par la Raison, se voit rendre le plus bel hommage qui soit.

Et cela à l’imitation du maître de cérémonie, qui vient de veiller à l’ordonnance ; avant de passer la main à plus entraînant, et laisser libre carrière au maître de danse…

 

10. Le syndrome de Thrasylle

Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des mondes (1686): «Certain fou athénien [Thrasylle], qui s’était mis dans la fantaisie que tous les navires qui abordaient au port du Pirée lui appartenaient».*

Le syndrome de Thrasylle étendu aux «Gafam» et autres nouveaux minotaures; et c’est un bâtiment autrement imposant, le vaisseau du monde lui-même, avec l’ensemble de ses occupants, qui semble leur revenir en toute légitimité. (…)

*GF-Flammarion, p. 67 (1998)

 

11. Quartiers de noblesse

C’est une âme bien née: elle ne s’attache qu’aux parties nobles du corps.

 

12. Scrupules formels

Au royaume des Puristes, les pinces-monseigneur servent rigoureusement à forcer les portes des riches.

 

13. Un air de famille

La montagne a accouché d’une souris, couleur muraille.

 

14. Soigner son image

Si son reflet lui demandait à boire et à manger en promettant, en contrepartie, d’afficher toujours bon teint, Narcisse s’attacherait à le soigner mieux que lui-même.

 

15. Un traitement inhumain

Battre comme plâtre, un masque de théâtre.

 

16. Un monstre d’ambition

— Il a des visées monstrueuses: il veut que son nom soit répété de bouche en bouche.

— Voilà un homme ambitieux. En quoi est-ce monstrueux?

— Il veut l’entendre claironner par les gargouilles du monde entier.

 

17. La traversée des apparences

À l’instar des jumeaux parfaits, chaque horizon ressemble trait pour trait à son voisin.

Mais chacun d’eux, gros d’écueils, ou plein de promesses, recèle un monde distinct.

 

18. La Vérité en partage

La Vérité ayant jailli au milieu de leurs palabres, ils sortirent leurs plumes; mais comme il s’agissait de camelots, c’était à seule fin de faire leurs comptes.

À l’égal d’une génisse, sensibles qu’ils étaient à ses seuls titres convertibles, ils s’empressèrent de soumettre la nouvelle venue au pesage.

Et la Vérité dépouillée de ses attributs, chacun d’entre eux s’en fut les négocier à pas pressés de son côté.

 

19. Rampe d’essai

Faute d’esprit de suite, l’escalier qui mène à l’Idéal aura perpétuellement le lustre du neuf.

Mais ses premiers degrés sont plus élimés que les chemins.

 

20. Le roi des borgnes

Tous autant qu’ils sont, ces gens ne paraissent guère à leur affaire, se dit le borgne au pays des Aveugles.

Pour autant que je puisse en juger, ils semblent m’avoir proclamé roi, les yeux fermés…

 

21. Espace vocal

Les mots sont asociaux: mettez-les en contact, et ils ne veulent plus rien dire.

 

22. À bonne école

C’est une institution pour apprentis conquérants.

D’un semestre à l’autre, elle n’arbore jamais la même bannière, ni le même nom.

 

23. Un poste idéal

Notre meilleure planche de salut: un tremplin qui nous transporte sur notre bonne étoile.

 

24. Un monde en dormance

C’est une graine de génie.

Ailée comme une semence de sycomore, elle s’échappe du globe et donne naissance, sur l’astre où elle échoue, à des forêts et des prairies.

Et, de proche en proche, à une autre Terre…

 

25. Acte de foi

Ayant longtemps lutté, il décide de s’abandonner, et se met à prier.

Mais il n’en baisse pas pour autant les bras…

 

26. Esprit de corps

Des pleureuses appointées, qui viennent de perdre une des leurs.

Et les voilà s’affligeant à l’unisson devant sa dépouille, avec la meilleure bonne foi du monde, en parfaite union de cœur…

 

27. Un coup de maître

Il pille ses employés; mais nul ne s’en avise, car il opère de main de maître.

 

28. Un fin bec

C’est un arbitre des codes et des élégances.

Soigneusement commandé par ses soins, son sifflet de service sort des mains d’un maître-confiseur.

 

29. Esprit de dépouillement

Principe de pauvreté, communément répandu dans le monde végétal.

 

30. Pris sur le fait

Au royaume de l’Immobilisme, passer à l’action revient à verser à l’ennemi.

Et l’auteur du forfait de se voir assigné aux arrêts prolongés…

 

31. L’idéalisme pratique

C’était un pragmatique. Il est mort pour une idée toute faite.

 

32. Rôle muet

Muet, mais très adroit de ses mains, il sert comme souffleur dans un théâtre d’ombres.

 

33. Le chaudron primordial

Débattant des principes d’origine et de tout ce qui en procède, ils se plaisent à spéculer devant leurs fourneaux:

— Qui est venu en premier: l’œuf en neige, ou la poule au pot?

 

34. Le puzzle du monde

Le Gondwana: continent supposé, d’avant la dérive continentale.

La Terre au long des âges: un puzzle vivant et inquiet, comme les royaumes du soir, que chaque soir nous montre recomposés…

 

35. Lumière solennelle

Cierges en cire à cacheter, pour lustre protocolaire.

 

36. Coupe de fiel

Eau dans le gaz, pour verre de l’inimitié.

 

37. Quartiers de noblesse

C’est une âme bien née: elle ne s’attache qu’aux parties nobles du corps.

 

38. L’Hospice et la Charité

Ambidextre contrarié, il est malhabile des deux mains.

Mais il est le dernier à s’en aviser, chaque main étant aussi adroite que l’autre.

 

39. Profil conforme

C’est un polythéiste : le virus de sa foi est polymorphe.

 

40. Un duo sans choc

Corne de brume pure, sans pièce aucune, actionnable sur vaisseau fantôme.

Un pendant surnaturel, dans le spectre acoustique, au fantomatique couteau, sans manche ni lame, cher à Lichtenberg…

 

41. Une légende vivante

Avisant le grand méchant Loup, il se porte sans peur à sa rencontre.

Puis, tapotant familièrement les flancs de la bête, il demande:

— Grand-mère, es-tu là?

 

42. L’esprit et la matière

Peinte, sa table de travail figure la Terre.

Ses coudes reposent sur les continents; et sa feuille flotte sur les mers…

 

43. Foi bien ancrée

L’ancre de cette nef engloutie nourrit de métaphysiques visées: agripper l’ancre des bateaux qui passent.

 

44. Le sens des affaires

Le comble de l’affairisme : s’entendre dire que l’avenir vous appartient, et songer à le vendre à l’instant, sans perdre une seconde.

 

45. Le haut du panier

Ulcéré de se faire décrier, il joue des pieds et des mains; et le voilà qui parvient à se faire une place enviée, qui lui semble bien plus honorable.

Tout au-dessus du panier de crabes…

 

46. Un voisin gâteau

De bonne composition, il se fend de formules délectables, vous joue des airs d’une exécution onctueuse et se révèle d’un voisinage exquis.

Puis vint la trêve des confiseurs; et le voilà en délicatesse avec le sien propre, qui s’empresse de lui couper les vivres.

Et les douceurs qui le rendaient tout miel lui faisant défaut, il n’est pas à prendre avec une pince, à sucre.

 

47. Mise en bière

Témoin avisé de l’époque et de ses infamies, Vinci, aujourd’hui, n’inscrirait plus L’Homme de Vitruve dans la plénitude d’un cercle, mais dans un ovale.

Avec les bras ramenés au corps, emboîté dans un réduit allongé, à l’image d’un cercueil, ou d’une balle…

 

48. Un point, c’est tout

— Je n’ai jamais eu l’heur de tenir tribune, jamais eu voix au chapitre, dit le point final du dernier livre au monde.

Mais c’est à ma petite personne, ce volume clos, que reviendra le tout dernier mot.

 

49. Le roi de la Glose

Henri Michaux, La grande Garabagne (1936): «Il est de bon ton, à Poddema, de lancer de temps à autre des mots sans signification, et des couples de mots immédiatement contradictoires.»

À chaque fois qu’il m’arrive de parcourir une critique d’art, je me fais l’effet d’entendre un sujet surmené des provinces de Garabagne ; et comme le ton en est souvent compassé, je me ravise, et pense avoir affaire à un consul.

Mais les analyses les plus alambiquées, d’art ou autres, me semblent toujours le fait d’un forcené qui se serait élevé, de sa propre autorité, à la dignité de roi de Poddema.

 

50. Politique du mot unique

Le monde habitable parvenu à sa pleine capacité, ses digues prêtes à céder, on y fait la part du feu.

Une mesure en appelant une autre, on en vint de bonne heure aux coupes sombres, étendues à toutes choses.

Puis vint le tour du langage de tomber sous le coup de ces ukases.

Et l’expression «Placer deux mots», regardée comme somptuaire, de déserter sans retour les dictionnaires…

———————

Pour consulter d’autres productions du même auteur, cliquer sur son nom, en haut à droite

 

© Novembre 2020

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus