Créé le: 02.09.2021
37 0 2
Petit être de la lune

Auto(biographie)

a a a

© 2021-2024 SILA

Ce monde est si étrange et si compliqué ! Je voudrais comprendre tes sourires. Je t’en prie, fais-moi Une place sur ta lune.
Reprendre la lecture

Aujourd’hui, j’ai décidé de t’écrire, de déposer sur clavier mes mots enfuis dans mon âme. Je sais, tu ne comprendras pas pourquoi, alors que je ne suis pas en classe, j’aligne des phrases l’une derrière l’autre. Tu ne comprendras pas l’impact de mes mots ni leur puissance. Je t’entends déjà de là; pourquoi tu encombrerais ton cerveau d’une analyse littéraire de fond? Je sais, tu ne comprends déjà pas mes sourires matinaux qui se dessinent sur mon visage trop pressé. Tu restes dans ton petit nuage et tu te demandes pourquoi je suis si contente de sortir du monde des rêves. Le seul monde où tu es roi, le seul monde où, d’un simple regard tu comprends.
Petit être de la lune, ce monde ne t’aide pas, il s’impose comme une tempête au milieu d’un désert de sable. Il envoie des milliers de signes que tu ne captes pas et pourtant, tu bats des ailes avec tes petits bras et tu essaies. Lorsque tu me regardes, je ne comprends pas, je ne sais pas ce que tu penses, ni ce que tu ressens. Je ne bats pas des ailes moi, mais j’essaie.
Et toi? Peux-tu lire en moi? Peux-tu ressentir cette douleur de feu qui s’échappe de mon âme et que chaque jour je cache? Ne t’en fais pas, moi non plus je n’y arrive pas, je ne comprends pas.
En te regardant le matin, je pense que tu es sûrement le seul être qui vit simplement et qui ne perd pas son temps à analyser les demandes d’un monde qui évolue beaucoup trop vite.
Petit être de la lune, parfois tu souris et je me demande bien pourquoi. Peut-être es-tu le seul à avoir réellement compris. Peut-être es-tu le seul à ne pas succomber à ce monde trop pressé, trop fourni. Ton cerveau regarde simplement, d’un regard fixe et simple les actes manqués de ces gens trop compliqués. Finalement, pourquoi tu essayerais d’analyser les demandes cachées, hypocrites et malsaines de ces gens, qui dès le matin, t’offrent un sourire blessé.
Mais moi, je te demande simplement, sans détour ni métaphore, de me faire une place sur ta lune 🌜

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire