Créé le: 13.05.2021
45 4
Parenthèse

Balade des webwriters, Billet d'humeur

a a a

© 2021 Carole Gévaudan

Une étreinte, un baiser, un échange de regard, un lien d'humanité, une communion, quelques minutes suspendues... Une ode à ces moments uniques qui demeurent pour toujours en nous.
Reprendre la lecture

J’aime comme je redoute ces moments aux instants précieux.
Quand chaque minute s’égoutte. Quand chaque seconde s’égrène dans la distillation d’un temps à l’indélébile liqueur.

 

Ces moments de miracles ordinaires dont chaque fragment, même le plus infime, même le plus discret, même le plus indicible, imprègne toutes nos mémoires.

 

La mémoire des parfums, où reposent la vanille, la lavande, l’herbe coupée des premiers jours de printemps, les pages du roman qu’on relit encore. Ces senteurs dont le moindre effluve ravivera jusqu’au plus insignifiant détail de l’émotion de l’instant, aussi lointain soit-il.

Celle des regards. De celui qu’on croisait alors, celui où s’est dilué le reste du monde, celui où s’est ancrée la beauté qu’aucun mot ne saura jamais peindre.

Celle des saveurs. De l’arome du café qui s’évade de la tasse ceinte de doigts froids. Du goût du plat partagé, celui préparé avec toute l’attention de l’amour. De lèvres amantes. De l’espoir qui renaît quand le noir s’estompe et que l’enfer rend les armes.

Celle des musiques. De l’air qui vibre au rythme du bonheur. Des notes de chagrin accrochées à la portée des mots. Des chants offerts par le monde à qui sait l’écouter. De l’unisson des rires et de tous leurs éclats.

 

La mémoire des caresses. D’une tiédeur solaire sur la fin d’un hiver. D’une soierie sur quelques cicatrices. D’une douceur sur l’empreinte des douleurs. D’un être qu’on a le privilège de pouvoir toucher. D’un amour sur la peau et sur l’âme.

 

J’aime comme je redoute ces moments aux instants précieux.

Ces moments de certitude absolue.

Ces moments qui brûlent les veines, qui retiennent le souffle, qui délivrent de toutes nos prisons.

Quand la vie tambourine à toutes nos portes.

Ces moments où tout prend sens. Où tout est à sa place. Et quand dans l’infinité d’un soupir, l’éphémère enlace l’éternité.

 

Commentaires (4)

Marie Vallaury
20.05.2021

Un texte qui donne juste envie de vivre. De la poésie des rencontres ...

CG

Carole Gévaudan
24.05.2021

Donner envie de vivre... Aucun compliment ne saurait donner plus de sens au fait d'écrire... Merci du fond du coeur.

Pierre de lune
20.05.2021

Merci pour ce voyage original qui laisse une empreinte de douceur et de poésie.

CG

Carole Gévaudan
20.05.2021

Merci infiniment pour la sensibilité de votre regard sur ce texte et d'avoir fait le voyage...

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus