Créé le: 13.03.2022
229 4
Les épines du coeur

Amour, Poésie

a a a

© 2022 Laurence Poget

L'amour exposé en trophée fait écho à un passé qui résonne et pique le cœur. Ce poème est le fruit d'une collaboration nourrie d'intenses échanges avec mon amie, l'artiste Marianne Rubio, qui l'a illustré. Instagram: mariannerubio.artwork
Reprendre la lecture

Tu es venue dans mon jardin,

Avec des roses plein les mains.

Dans ton amour rouge carmin,

Poussent les épines de mon chagrin.

 

Dans vos baisers qui fredonnent,

Des airs anciens qui résonnent,

Vous ne m’offrez que les bruits sourds,

Des vestiges de mes amours.

 

Ne me demande pas d’être témoin,

De vos sueurs, de vos matins,

Des perles blanches sur tes seins,

Des soupirs d’un passé éteint.

 

Moi, j’aime les fleurs sauvages,

Qui sans faire étalage,

S’invitent sans bristol,

Parfois dans les vapeurs d’alcool.

 

Et ton bonheur me fait la cour.

Il s’invite à chaque détour.

Mais que sais-tu de mes désirs?

Toi qui exhibe ton plaisir.

 

Ai-je l’air d’avoir besoin de rien,

Quand jusqu’au petit matin,

Tu danses dans ta robe pervenche,

Sans peur des longs dimanches?

 

Ce n’est sûrement pas dans vos yeux,

Que j’irai chercher un amour heureux.

Je veux la fraîcheur d’un printemps,

Pas les relents de vieux amants.

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus