“L’hiver est passé. C’est le temps d’écouter la voix de la tourterelle.” Cantique des Cantiques
Reprendre la lecture

Le rêve de Violetta Chap 11 Le facteur ne parle pas

« L’hiver est passé. C’est le temps d’écouter la voix de la tourterelle. » Cantique des cantiques.

Chantal Marcau s’est réveillée un matin avec un rêve qui l’intrigue beaucoup. Elle a pris l’habitude de raconter ses rêves au thérapeute qu’elle consulte une fois par mois avec l’accord de son mari. Jules pense que si cela peut l’aider à mieux se dévouer à sa fille et à être une mère épanouie, il n’y a pas de raison de s’opposer à une démarche dont lui n’aura jamais besoin. Il reconnaît chez sa femme une certaine faiblesse de caractère et les psychologues sont là pour soutenir les êtres crédules qui accordent trop d’importance à leurs émotions. Son éducation a appris au docteur Marcau à ne pas s’écouter mais à agir, à ne pas être mais à faire, à ne pas donner mais à posséder. En offrant à sa femme des séances de « travail sur soi » non remboursées par l’assurance, il s’estime très généreux mais il a toutefois fixé une limite à leur fréquence : une seule par mois. Il ignore que Chantal se rend chaque semaine chez Pierre Moname, l’homme qui sait la mettre en contact avec son intimité profonde et l’aide à retrouver l’énergie de vie étouffée en elle par ce mariage despotique.

Dans son rêve, “Chantal a envoyé une lettre très importante à Pierre Moname et elle essaie de lui en parler. Il ne l’a pas reçue. Elle ne comprend pas mais comme elle a gardé une copie de ce message dans lequel elle décrit une incroyable expérience qui l’inquiète autant qu’elle l’enthousiasme, elle décide de lui renvoyer la lettre une deuxième fois. Lorsqu’elle revoit le thérapeute, il déclare n’avoir toujours pas reçu la missive. Cette fois Chantal se met en colère et s’énerve violemment contre le facteur qui n’est pas capable de faire son travail correctement.

« Vous direz à votre facteur qu’il est un minable et devrait perdre son poste ! » s’exclame-t-elle d’un ton exaspéré. « C’est bizarre, répond Pierre Moname, je le connais depuis longtemps et je l’estime. D’ailleurs je pars chaque été en vacances avec lui pendant une semaine ! » Chantal reste sans voix. L’homme qui est en face d’elle et qu’elle connaît depuis plusieurs années a une famille, des enfants et des petits enfants qu’il voit souvent. Comment peut-il passer ses vacances avec le facteur ? Elle balbutie quelques mots : «Mais comment cela ? Je ne comprends pas… » « Nous marchons tous les jours Il ne parle pas. Cela me repose » répond le thérapeute de la parole.”

Au réveil, Chantal est très perplexe. Que veut donc dire ce rêve ? Quel est le contenu de ce message qu’elle ne parvient à délivrer ? Quelle est la partie de sa personnalité avec laquelle elle n’entre pas en contact malgré ses efforts redoublés ? Qui est l’analyste en elle qui a tant besoin de silence ?

« Un rêve que l’on ne cherche pas à comprendre est comme une lettre que l’on n’ouvre pas » dit le Talmud. Cette phrase célèbre semble prendre ici un sens particulier. Car dans le rêve il y a une lettre non ouverte. Chantal voudrait tellement connaître ce message si important, savoir quelle est l’expérience qui y est relatée. Quel est le tour que son inconscient est en train de lui jouer ? Elle se prépare déjà à répondre aux questions qui ne manqueront pas de lui être posées par le thérapeute. A-t-elle vécu un événement spécial sur le plan émotionnel à l’extérieur ou à l’intérieur d’elle-même dans les jours qui ont précédé le rêve ? Elle ne parvient pas à se souvenir d’un tel sentiment.Et pourtant, en y réfléchissant, elle se revoit en train de trier de vieux documents qu’elle voulait détruire. Elle est alors tombée sur la lettre que lui avait envoyée Giovanni à l’hôpital et qu’elle n’a jamais ouverte.

 C’est ce jour-là que Jules l’ayant trouvée en larmes, s’était montré protecteur.Elle n’a pas détruit cette lettre mais n’a toujours pas le courage de la lire et après l’avoir remise au fond du carton, elle est allée chercher sa fille à l’école. Maintenant elle comprend à quel point la vue de ce papier jauni l’a ébranlée.Mais elle ne sait comment expliquer sa colère, son exaspération contre le facteur dans le rêve. Ce fonctionnaire postal représente la partie d’elle-même qui refuse de délivrer le message. C’est cet aspect de sa personnalité qui marche dans la montagne avec l’analyste, sans lui parler. Il est en contact avec la nature et ne se complique pas la vie. Chantal commence à réaliser concrètement qu’il y a peut-être trop de défenses protectrices et rationnelles dans sa manière d’être et pas assez de sensations dans son corps.Cette promenade lui ouvre des horizons insoupçonnés. Depuis de longues années, elle se convainc jour après jour par de longs discours raisonnables que sa place est auprès de sa fille et du père de celle-ci et elle néglige complètement son propre enfant intérieur qui est en train de se laisser dépérir. Chantal n’a plus de désir particulier, elle subit la vie que lui impose son mari pour être conforme à l’image de femme parfaite que la famille et la société inculquent dès leur naissance aux sujets de sexe féminin. La perfection ne fait pas partie de la vie mais de la mort. Elle est figée et ne peut évoluer. Etre complet signifie s’accepter avec ce côté ombre que l’on a tant de peine à reconnaître.“Je suis effectivement une épouse fidèle et une mère admirable. Je ne vis que pour rendre mon entourage heureux. Mais n’est-ce pas là une manière sournoise d’exercer sur lui mon pouvoir?

Est-ce que je ne puise pas mon énergie dans le fait qu’aucun reproche ne peut m’être adressé? Sauf celui de n’être pas vivante. Je ne m’intéresse pas à ceux que je prétends aimer pour ce qu’ils sont, mais seulement pour la gloire qu’ils peuvent m’apporter en se conformant à mes attentes.”Chantal se sent vraiment mal. Elle aime sa fille par-dessus tout mais elle réalise bien qu’elle ne pourrait supporter de la voir prendre un chemin imprévu. Cet amour de petite fille sera un jour une adolescente rebelle. Est-elle concernée par le message de la lettre du rêve ? Disait-il que si l’enfant pouvait rencontrer sa mère en-dehors de la présence despotique de son père elle pourrait créer avec elle un lien plus authentique?  Violetta saura-t-elle se libérer du statut de princesse que lui impose le roi Marcau pour se transformer en une authentique jeune femme vivante et amoureuse ? Chantal voudrait aider sa fille à devenir une adulte responsable et lui éviter l’erreur qu’elle a elle-même commise en épousant son père. Elle n’a jamais voulu s’avouer que la plus grande partie de son énergie est absorbée par une lutte de chaque instant contre ce désir pressant de quitter un homme qu’elle n’aime plus. Qu’elle n’a d’ailleurs jamais aimé. Elle s’est laissée séduire par son côté protecteur et rassurant et par sa notoriété. Pour y voir plus clair, Chantal doit lire la lettre de celui qui était son fiancé. Elle ne se sent pas encore prête à le faire mais elle en parlera avec Pierre Moname et il saura certainement lui insuffler la force nécessaire.

Quelques jours plus tard, la lettre datée du mois de juin, dix ans auparavant, est dans les mains de sa destinataire qui va l’ouvrir car elle ne peut retrouver la paix avant de découvrir ce que lui disait ce traitre qu’elle n’a jamais pu renoncer à aimer dans le fond de son cœur. L’analyste lui a fait constater la colère qu’elle éprouve contre la partie de sa personnalité qui ne délivre pas le message. Ce ressentiment envers elle-même la charge d’un poids dont elle doit se libérer.

 

A suivre: Chapitre 12 La lettre de Giovanni

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus