Créé le: 07.05.2012
5616 2
La Perle d’Or

Contes, Pour les enfants

a a a

© 2012-2022 Starben CASE

Il était une fois... Un conte pour petits et grands qui se raconte comme un cadeau.
Reprendre la lecture

La Perle d‘Or

Il était une fois dans le grand océan, une huître habitée d’une Perle d’Or. Oui, une PERLE D’OR. Cette petite boule parfaite était d’une couleur chaude illuminant la nuit des profondeurs et elle se laissait bercer doucement contre les flancs de l’huître, au gré des courants. Pourtant sa beauté ne l’a rendait pas heureuse. Pas du tout. Le fait d’être si différente des autres perles l’attristait énormément. Elle aurait tant voulu être comme les autres et non point une perle, certes rare, mais seule. Se morfondant dans sa tristesse, ce qui la rendait encore plus triste, elle ne trouva pas d’autre solution que de pleurer, de pleurer tout doucement.

Mais voilà, les larmes, lorsqu’on habite la mer, ne se voient guère. Petit à petit, Perle d’Or se transforma toute entière en une larme, une Larme d’Or. Une belle et parfaite Larme d’Or qui se mit à couler, à quitter son huître douillette et dériver au gré des flots. Elle avançait parmi toutes les gouttes de l’océan, pendant des jours et des jours, des nuits et des nuits, avant d’échouer une plage par une belle nuit de Pleine Lune. Lorsque le soleil se leva et la vit, toute mouillée sur le sable, il se mit à la caresser avec douceur des ses rayons chauds et Larme d’Or se solidifia peu à peu en une belle Goutte d’Or.

Or, il advint que ce jour là, un pauvre pêcheur passa sur la plage et fut attiré par le scintillement de Goutte d’Or. Il s’approcha et quelle ne fut pas sa surprise à la vue de cette précieuse découverte.

Fou de joie, il ramassa Goutte d’Or et courut jusque chez lui pour la montrer à sa femme. Longtemps ils discutèrent sans savoir quoi faire. Le pêcheur suggéra de vendre Goutte d’Or en échange d’une grosse somme d’Argent; puis il eut finalement une autre idée qui plut davantage à sa femme. Il promit de lui fabriquer une chaîne pour y suspendre Goutte d’Or. Sa femme aurait ainsi un beau bijou et ma foi, tant pis pour l’Argent.Ce qui fut dit, fut fait. La femme du pêcheur était ravie de ce cadeau d’amour et ils continuèrent à vivre aussi modestement qu’auparavant, ce petit bonheur en plus.

Arriva le douzième jour du mois, jour où la femme se rendait au château du Roi pour vendre ses poissons. En effet, la coutume du pays voulait que le Jour succédant une Nuit de Pleine Lune, tous les pêcheurs vinssent au château présenter les plus beaux produits de leur pêche. Vint le tour de la femme du pêcheur. Alors qu’elle s’inclinait devant la reine, celle-ci posa son beau regard bleu et triste sur le fameux collier. La reine complimenta la femme du pêcheur sur la beauté de son collier et lui demanda de le lui vendre. Car la reine, voyez-vous, avait des quantités de bijoux, tous plus beaux les uns que les autres, dont un collier paré de Gouttes d’Or auquel il manquait UNE Goutte d’Or. bien qu’ayant ordonné à tous les joailliers du royaume de fabriquer une Goutte d’Or, aucun d’eux, si brillant et habile soit-il, n’était parvenu à satisfaire les exigences de la reine, car leurs compétences s’arrêtaient bien avant la perfection d’un bijou fabriqué par la Nature. La femme du pêcheur ne répondit pas tout de suite. Après avoir longuement réfléchit, voici sa réponse:

“Sa majesté m’honore de l’attention qu’elle porte à mon modeste collier et c’est avec une grande émotion que je prie sa gracieuse majesté de pardonner mon refus. Mais voilà, mon humble époux et moi-même vivons une vie simple et heureuse et nous n’avons pas besoin d’argent. Cependant, je suis prête à vous échanger mon collier contre un bateau de pêche, car il est vrai que l’argent ne nous apporterait rien de plus, alors qu’un bateau nous aiderait à gagner notre vie.

Ordre fut donné et le pêcheur reçut un beau bateau tout neuf, ni trop petit, ni trop grand. La reine fit monter Goutte d’Or à son collier et cette dernière fut heureuse de se trouver enfin parmi ses semblables. La reine offrit même un beau collier de perles à la femme du pêcheur, en remerciement de sa sage décision.Voyez-vous, dans cette histoire qui a traversé la nuit des temps pour venir jusqu’à nous, chacun a trouvé sa place. Et de ce fait, ils vécurent tous heureux en sachant garder pendant toute leur vie, le sens de la mesure, du bonheur et de la simplicité. FIN

Commentaires (2)

Starben CASE
31.12.2020

Merci Suzy Dryden, votre commentaire m'a donné envie de relire mon histoire... Le comble. Je l'avais oubliée...

Suzy Dryden
22.02.2019

'C'est une histoire comme je les aime et très contemporaine... Vive le troc. Je suis fan! Non seulement on joint l'utile à l'agréable mais on rajoute du bonheur au bonheur .:) Merci Starben CASE. A bientôt pour de nouvelles histoires.... '

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus