Par un jour de profonde tristesse, assise sur mon canapé avec mon adorable chat qui ronronne dans mes bras, je décide de lui rendre hommage.
Reprendre la lecture

Il est mon plus grand soutien en cette période difficile, il m’aide à rester debout les jours où j’ai envie de me laisser tomber et je ne regrette pas une seconde de l’avoir sauvé quand il était chaton…

Ses pattes sont mon mouchoir quand mes larmes coulent, ses ronrons sont la plus belle musique au monde, celle que je ne me lasserai jamais d’entendre.

Son poil est si doux qu’il apaise toutes mes souffrances et demeure la meilleure thérapie.

Nos deux cœurs battent à l’unisson quand il pose délicatement sa patte dans ma main.

Quand je lui parle, il me comprend et je n’ai pas besoin qu’il me réponde pour savoir qu’il m’a entendue.

Il est mon soleil dans mes jours gris et la chaleur de son regard me réchauffe quand je suis frigorifiée par mon avenir incertain.

Il est unique, exceptionnel et il est tout pour moi.

Il est mon chêne, mon île, ma raison de vivre et juste irremplaçable.

De toute ma vie je n’ai jamais eu une relation si forte et aussi vibrante avec un chat.

Je suis consciente que c’est un cadeau que m’a envoyé le ciel et qu’un jour, il sera une étoile qui brillera pour moi de mille feux.

Quand ce jour viendra, je l’accepterai même si, clairement, j’aurais perdu une partie de moi.

C’est le contrat que j’ai signé avec lui en l’adoptant.

Il ne sera nul part ailleurs que dans mes bras, ou sur mes genoux, quand il rendra son dernier souffle.

Notre rencontre était écrite depuis longtemps et je n’ai pas envie de finir ce roman.

14.07.2020 Pour Carino

Commentaires (2)

Lauren Fischer
15.09.2020

Bonjour Ghislaine, Merci pour votre message. Je crois bien que je ne pourrais plus jamais vivre sans chat(s). Quelle compagnie ... pour moi qui ne travaille plus à cause d'une maladie me voilà suivie de mon chat qui se prend littéralement pour un chien - ce qui fait d'ailleurs bien rire mon mari ! Sans mon mari et mon chat, je ne sais vraiment pas quelles raisons j'aurais encore de me battre pour m'en sortir et de ne pas baisser les bras. Il est parfois si simple de se laisser aller... mais non ! Je suis une guerrière et je le resterai toute ma vie, je crois bien. Alors vive la vie et vive les chats de nos vies ! Bien cordialement Laure (alias Lauren Fischer)

GB

Ghislaine BROCARD GONIN
20.07.2020

Bonjour LAUREN, Quel bel hommage ... et comme je vous comprends ... vous avez réussi à m'émouvoir, moi qui adore également les chats et en ai deux : mon Oscar qui n'a plus qu'un oeil, que j'ai récupéré après qu'il ait été lâchement " jeté " devant une grande surface, et qu'il ait dû se battre pour pouvoir manger ... d'où la perte de son oeil ... et puis mon autre minette Margotte, que j'ai gardée quand ma maman est partie pour un long voyage ... Et je les aime tous les deux très fort ... ils m'ont en effet donné un amour et une fidèlité incomparables, sans failles, n'ayant rien à voir avec le comportement humain ... Merci à vous pour ce partage .

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus