Relation de l'adoption d'une enfant par, ce qui est rare, une jeune femme célibataire.
Reprendre la lecture

L’ENFANT D’AILLEURS

 

C’était toi, sans expliquer pourquoi
Certitude d’au plus profond de soi
Comme si tu étais née de moi
Après tellement de tourments
J’avais traversé les océans
Pour un pays d’enfants sans parents
J’avais tant à donner
Tant d’amour inemployé
Tant de choses à partager
Je n’oublierai jamais tes yeux
Ce regard déjà si sérieux
Ces sourires impérieux
Alors tu as fait partie de moi
Un lien qui allait de soi
Comme une maison et son toit
Je te regarde grandir
Chaque jour embellir
Je me nourris de tes rires
C’est si bon d’être deux
De se rendre mutuellement heureux
De regarder la vie à quatre yeux
Alors que nous manque-t-il ?
Y a-t-il une place sur notre île ?
Peut-être…pour un lui, un il !

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus