Une tentative de se mettre dans la peau d'un requérant d'asile.
Reprendre la lecture

IL SUFFIT D’UN REGARD

Vous que je croise chaque jour
L’air bien né, enraciné
Vous dont je cherche le regard
Parce que j’existe et que j’ai froid
Je ne suis pas un miroir, échangeons un regard
J’ai besoin d’un ami car je n’ai pas d’autre pays
Il suffit d’un regard
Pour qu’à défaut d’histoire j’aie un peu d’espoir
Pour m’aider à oublier mon passé fracassé
Il suffit d’un regard
Pour éloigner le désespoir, pour qu’enfin j’y croie
Pour que la vie d’ici soit belle, pour ne pas être que rebelle
Vous que je croise chaque jour
L’air bien né, enraciné
Vous dont je guette le sourire
Pour que j’existe et que j’aie moins froid
Quand ce jour viendra, quand tu t’arrêteras
On se dira bonjour, ce sera un très beau jour
Il suffira d’un sourire
Je me sentirai comme chez moi, comme un roi
Ce jour il fera chaud et le monde sera beau
Il suffira d’un sourire
Pour commencer à appartenir et pour pouvoir le dire
Pour apprendre à rêver et peut-être même à rire
Il suffira d’un ami, d’un ami d’ici

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus