Le virage... nécessité dans un monde où la vertu a changé de visage.
Reprendre la lecture

Il me faut essayer… Au moins une fois dans ma vie… Le défi est de taille… C’est insensé, je le sais… Exister pleinement, qu’est-ce donc ? Explorer tous les possibles ? Pas tous, quand même… il y a des limites… Mais cet acte que je projette d’accomplir, ne dépasse-t-il pas les bornes ? Je suis perplexe… Une conduite si contraire à ma nature, à ma part essentielle… Si j’en crois mon maître Achille Talon, Goethe aurait dit : « Ce n’est qu’au bout des pires calvaires que l’humanité a dressé les pierres blanches de ses victoires les plus décisives ». En suis-je là ? Oh, cet acte me répugne ! En serais-je capable ? En aurais-je l’héroïsme ? Qui surmonte sa fierté pour oser s’abaisser, fait-il preuve de courage ? Y a-t-il de la hauteur à volontairement descendre dans les égouts pour obéir à une raison supérieure ? Commettre un acte à rebours de mes valeurs, est-ce agir en chevalier ? Jusqu’à ce soir, j’ai vécu en homme honnête ; j’ai chéri par-dessus tout la sincérité ; jamais je n’ai travesti ma pensée pour céder à la tentation de plaire. Moi, l’amoureux de la vérité, vais-je enfreindre mes principes ? J’ai bien peur de ne pas avoir le choix. Seul cet acte insensé peut désormais sauver ma famille. Je dois me conduire en homme responsable, c’est-à-dire en lâche. Ma version de l’honneur est obsolète. L’heure n’est plus à l’éthique de mes ancêtres. Quoi qu’il m’en coûtât, mon devoir est de rejoindre le troupeau de ceux que mènent la petite morale actuelle. En dehors de la médiocrité, point de salut ! C’est pourquoi, demain, je ferai un compliment à ma femme.

Commentaires (2)

Starben CASE
15.03.2024

Cher Cardinal, toi qui est amoureux de la Vérité, quel compliment lui ferais-tu?

Cardinal de La Rapière
16.03.2024

J'aimerais la voir nue, mais c'est impossible... Elle ne peut échapper à son destin d'être habillée par nos pensées. La Vérité est une figure de proue à qui la tête chercheuse offre des voiles. Et quand l'esprit d'aventure se met à souffler, la Vérité fend les vagues. Et l'Amoureux fait un beau voyage.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire