Créé le: 30.01.2024
19 2 0
Au restaurant

Atelier 22, Conversation d'objets

a a a

© 2024 Yo-Xarek

Sur une table au restaurant, le sel, le poivre et l'huile pimentée discutent jusqu'à l'arrivée du sucre.
Reprendre la lecture

« Eh bien, Sel, tu en fais une drôle de tête ce matin. »

-Excuse-moi, Poivre, mais je n’ai pas le moral. Je trouve que ma vie ne sert à rien »

« Mais pourquoi dis-tu ça ? »

-Regarde-moi, je ne suis qu’un cube en verre avec un capuchon en métal percé de trous. J’ai souvent l’impression que ma vie s’égrène doucement. Regarde-toi, Poivre, dans ta robe taillée en bois précieux. Tu suscites la convoitise des convives, tout le monde te réclame. Alors que moi… »

« Ce n’est pas vrai. Combien de fois on entend l’expression « passe-moi le sel » ? Ça prouve que les gens t’aiment bien »

-Tu peux parler toi. A chaque coup de feu, tu voyages de table en table, tu ne restes jamais longtemps à la même place. Partout ce ne sont que : Où est le Poivre ? Pourriez-vous me passer le Poivre ? Pourrais-je enfin avoir le Poivre ? Tu éveilles l’intérêt de tout le monde, alors que moi… »

« Mais tu es important, Sel, car ne dit-on pas que la vie est insipide comme une soupe sans sel ? C’est toi qui relèves leurs plats quand ils sont sans saveur. »

__ Alors là je ne suis pas d’accord, c’est moi qui suis le mieux placé pour épicer un plat.

« Huile pimentée, occupe-toi de tes affaires. C’est une conversation privée »

-Laisse tomber, Poivre, Tu ne peux pas lutter contre Huile pimentée »

« Mais non, Sel, je ne laisse pas tomber. Huile pimentée se croit tout permis parce qu’elle est un mélange d’épices et condiments dans un flacon ergonomique transparent, mais elle n’est pas si appréciée que ça. Elle ne sert qu’à pimenter la pizza. Le reste du temps elle est cachée derrière le comptoir. »

__Fais gaffe, Poivre. Tu oublies que j’ai en moi plusieurs grains de toi.

« Oui ! Les pauvres grains de poivres mélangés au Thym, au Romarin et au Piment, si tu ne les avais pas noyés dans l’huile d’Olive, ils te diraient combien tu les agaces avec tes grands airs »

__Mes grands airs ? Et toi qui fais le fier dans ta robe en bois. N’oublie jamais qu’un jour quelqu’un peut te dévisser la tête !

« C’est une menace ? »

-Chut les amis. Calmez-vous. Inutile de s’échauffer. Voilà un client qui s’assoit à notre table »

« C’est pas vrai, il a commandé un café. Quel manque d’originalité ! »

[Bonjour, de quoi parlez-vous ?]

-Ta gueule, Sucre. Ce n’est pas le moment d’ajouter ton grain de sel dans notre conversation »

Commentaires (2)

Thierry Villon
31.01.2024

Yo, bravo, bien joué et bien écrit, tu as passé le cap de la conversation à deux interlocuteurs, on aura bientôt un groupe cuisine, ou quoi ?

Yo-Xarek
01.02.2024

Qui sait? En tous cas, je te remercie pour ton commentaire. Mille soleils.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire