Créé le: 04.10.2021
14 4
Adorable monstre

Poésie

Je veux te regarder, Méduse, amarrer mon âme à tes yeux.
Reprendre la lecture

Je veux te regarder, Méduse,

amarrer mon âme à tes yeux.

Ne crains pas de moi quelque ruse !

Vers toi je viens le cœur joyeux.

 

Gloire aux serpents qui sur ton crâne

s’agitent pour glacer d’effroi

la Phalange de Macédoine

et les flamboyants fils de Rois !

 

Je saurai charmer les vipères

en leur apprenant la cordax

et j’apaiserai ta colère

en te couvrant d’opopanax.

 

À ton ventre je boirai l’hymne,

dont la démesure naîtra

de mon baiser le plus intime,

en plein soleil sur l’Agora.

 

Je connais tes secrets, Gorgone.

Laideur et beauté, vie et mort.

De toi les opposés rayonnent.

Ô miroir où je lis mon sort !

 

Tu es l’Autre en qui je me crée,

moi, cet animal monstrueux

qui rêve de l’Hyperborée

où les Nains sont majestueux.

 

Je plonge dans tes yeux, Méduse,

ivre de voir un fond de vrai.

Maintenant, si cela t’amuse,

fais de ma chair un bloc de grès !

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus