11.06.2020 12 1 Accueil ta solitude

Poésie

a a a

© 2020 Anklade

Aux contour des nombreux méandres du cours de l’humanité, se présentent parfois des personnages dont le destin nous apparaît comme merveilleux autant qu'improbable. Blanche de Wahle est l’une de ces figures dont les les écrits hypothétiques font de sa destinée un exemple de discernement peu commun.
Reprendre la lecture

Ne donne rien
Car quand tu donnes, tu remplis
Et par là
Tu nuis au manque nécessaire à la faim

Qui appelle le mouvement.

 

Ne donne rien
Attend que l’on vienne te prendre ce que tu croyais posséder.
Bénis ceux qui t’en débarrassent.

 

Vois ce qui s’épanouit autour de toi

Ne désire rien pour les autres:
Il n’y a que les voleurs qui désirent le bien des autres
Car il se nourrissent de la détresse des autres
Tels des vampires
Jamais repus.

 

Fuis ceux qui te veulent du bien!
Éloigne-toi de celles qui te veulent du mal!
Ceux qui t’ignorent, évite-les!
Bénies soient celles qui te voient et bénis-les!
Plonge dans la mer, dans l’océan dont tu ne vois que la surface;
Goûte à la densité de l’eau;
Échappe t’en et surgis des flots
Et le Soleil te reconnaîtra comme une des filles du monde.

 

Blanche de Wahle

Commentaires (0)

Cette histoire ne comporte aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus