2022 RDV 30 mars: Mais qu’est-ce qu’on rit ! 

Rendez-vous des Webwriters du 30 mars 2022 au Café Slatkine

J’ai oublié mes lunettes et je sais que ça va poser problème au retour pour rentrer en voiture. Inutile de dire que les livres que je voulais lire avant l’heure, je ne pourrai pas les lire. C’est comme ça. Dans la vie j’ai eu des défis bien pires.

Je bois de l’eau. Plate. Petit à petit les webwriters arrivent, en file indienne. La journée est maussade et fraîche. Nous continuons à l’eau et au café. Lorsque tout le monde est là, nous passons au vin, certains au Prosecco.

Les choses sérieuses commencent. Il nous faut une planchette. Nous faisons santé souvent. Les bulles font leur effet. La journée a été triste mais la soirée est radieuse : je me régale des questions, les webwriters veulent me faire parler du thème du prochain concours. Je donne des indices. Peu. Ca y est. Une piste se profile, ils pensent être sur la bonne voie. Mais comment savoir si leur vérité est la mienne, puisque j’ai promis d’égarer des faux indices.

Puis ma voisine relance l’idée d’un rallye littéraire et nous enchaînons. Moi je demande une autre planchette avec des « cavornichavons » en javanais,  tout le monde comprend. Je ne sais pas si nous parlons littérature mais on est mort de rire. Santé à nouveau avec du vin rouge cette fois. Nous discutons co-écriture, atelier 22, prochains thèmes… comme si nous avions un grand plan cosmique pour les 10 ans de Webstory. Les rendez-vous fusent : mai, prochain rendez-vous de webwriters, planification du rallye, fête en été, soirée de remise des prix, Salon des Petits Editeurs.

C’est l’heure de rassembler toutes les quittances de bistrot. Personne ne comprend rien. Les forts en maths s’en chargent, chacun un petit bout, collectivement, moi je n’ai pas mes lunettes. Le compte est bon sauf que j’ai dix francs de trop dans la main. Les dix francs des dix ans ? La barmaid s’enquiert de l’écart grâce à sa vision cosmique de l’addition. Le billet retourne à sa place et les webwriters retournent à leurs imaginaires.

En arrivant à la maison, je les retrouve, mes lunettes, mais j’ai oublié mon parapluie.
Mais qu’est-ce qu’on rit !

P.S. de F.  En montant dans ma voiture stationnée Rue Bellot, j’entends un craquement cristallin : je venais de marcher sur une paire de lunettes ! Salement amochées, mais en pensant à toi je les ai conservées. Au cas où… quant au parapluie, je n’en ai plus qu’un et encore il est troué. Désolé, il y a des jours comme ça. Bonne nuit à Versoix.

 

Notre rendez-vous du printemps est fixé au Café Slatkine, Genève, mercredi 30 mars dès 17h00. Un moment convivial pour se mettre à jour, se rencontrer. Que vous soyez webwriter, lecteur ou simplement intéressé par Webstory, n’hésitez-pas à emmener des amis, des collègues de travail, vos familles… Pas besoin de vous annoncer. Si vous venez plus proche de 17h nous boirons le café, si c’est plus près de 19h, nous trinquerons. A très bientôt!

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus