2018 Témoignage d’André Birse – 3e Prix

Depuis 2014, je laisse mes pages plus tout à fait blanches voler sur Webstory. Je ne sais pas exactement pourquoi. Ce n’est pas réfléchi. Plaisir créatif, narcissique et volonté d’être au moins deux. Puis, rencontre avec Helena, sa souriante estime. Les pages se multiplient. J’apprécie l’exercice. Depuis cinq ans aussi, ce concours. Il y a du style chez les lauréats et je suis désorganisé dans mes textes. Ça ne marchera pas. Tant pis, prendre part me plaît tout autant. Ma différence. L’autre soir, la voix de Dominique Martin lisant mon texte. Tout ému et fier, plus ému que fier. Cette belle et furtive cérémonie au deuxième étage du musée. D’autres textes, d’autres concurrents. Webstory toute l’année. Des lectures, de l’intérêt, un brassage de genres, de styles, de spontanéités. J’en fais partie et là, pas de doute, avec vous, j’en suis fier. A la semaine prochaine. A l’année aussi.
André Birse.

3e Prix du concours 2018: A une contradiction près

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus