Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Pierre de lune webwriter premium632 vues

Créé le: 17.12.2016, édité le: 17.12.2016

Perplexe, Lynette fixe le paquet tout juste livré. Elle n’a rien commandé ; elle n’a besoin de rien. Du moins…rien qu’un colis puisse apporter. Ça fait deux ans maintenant qu’elle s’est installée à Paris, qu’elle tente d’y faire sa vie.

Lynette est le genre de personne qui se fond littéralement dans le décor, une championne du camouflage involontaire ! Dans les soirées, sa conversation interrompue ne trouve plus repreneur. Son numéro de téléphone griffonné à la hâte reste chiffonné au fond d’une veste. Alors, vraiment, qui prendrait la peine de lui adresser quelque chose ?

Elle se décide enfin à percer le secret de sa pochette surprise. Une carte postale et quelques vieilles photos glissent sur le tapis. Son cœur bat un peu plus fort quand elle reconnaît les prises de vue classiques de Toulouse, sa ville d’origine. Elle ramasse les clichés éparpillés. Une dame au chignon impeccable fixe l’objectif devant son kiosque de marchande de violettes. Ses yeux plissés sous le soleil brillent d’un rire qui s’éternise ; une jolie robe d’été fleurie semble en mouvement, soulevée par un souffle de vent. Un doux effluve de violette vient mourir aux narines de Lynette.

« Toulouse, le 3 mars 1984
Chère Lynette,
Notre Maminette s’en est allée. Elle qui disait : « Pourquoi être raisonnable ? C’est bon pour les vieux ! »… On la croyait invincible.
Page 1 sur 3 1 commentaire 1 2 3
r