Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Pierre de lune webwriter premium759 vues

Créé le: 12.12.2016, édité le: 12.12.2016

“Ecoute ta couleur ! ”
L’injonction frémit le long de mes terminaisons nerveuses. Vient chatouiller mes synapses. Fait le guet, juste au carrefour de mes tempes.
Elle s’impose par sa douceur et son amour. L’amour de la peinture. L’amour du vif, mais aussi du pastel ; l’amour du mat, mais encore du brillant. L’amour du contour flouté, comme du trait pur et déterminé.
Nature et cosmos déplient en moi leur nuancier sans limite.
« Quelle couleur dominante, aujourd’hui, Monsieur Tran ? » répète le bourdon insistant du journaliste.
Malgré moi, un blanc s’installe.
Je fais de la place à l’intérieur. J’ausculte la fréquence de mes émotions pour définir la longueur d’onde de l’instant présent. Et je lâche, d’un ton volontairement neutre :
« Rien que pour vous : gris ».
L’homme d’investigation se met à griffonner furieusement, d’une respiration courte.
Mais qu’est-ce qu’il prend comme notes ! C’est incroyable ! Le froufrou des pages fébrilement tournées le dispute aux grattements de stylo.
L’envoyé du magazine de référence « Peintures d’hier et d’aujourd’hui » s’applique à dresser mon portrait « in vivo ». C’est-à-dire moi, en action, dans mon atelier, pinceaux levés, sourire léger.


Page 1 sur 8 2 commentaires 1 2 3 ... 6 7 8
r