Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 André Birse webwriter premium1176 vues

La page du dimanche soir Créé le: 09.10.2016, édité le: 02.07.2017

L’idée, quelle était l’idée ? Rendre compte de la réalité. Je n’ai pas renoncé. Non qu’il soit possible de vous à moi, de personne à personne, comme ça, de rendre compte de la réalité, d’un à plusieurs non plus, d’ailleurs, mais il faut faire avec, avec elle la réalité indéfinissable, indéterminable, irracontable. Irracontable, non. Par petits bouts, on peut essayer, se lancer, écrire.

Mon voisin était hier, lors de notre rencontre au bas de l’immeuble, très fâché avec notre parlement. Il lui reprochait de n’avoir pas donné toute sa force à l’initiative du 9 février 2014, celle-là même qui restreint en Suisse, la circulation des personnes. La surpopulation l’inquiète, le met en colère, « je ne suis pas de gauche, vous le comprenez ». Je ne lui ai pas révélé cet aspect de mon identité. Un démographe aurait, précise-t-il, démontré que la Suisse ne sera qu’une grande ville d’ici quelques années, « nous ne serons plus là ». Cet argument de la multitude oppressante, je l’entends souvent, et je n’ai pas de réponse, ni morale, ni physique, biologique, anthropologique, ni même logique, celle ou celui qui me lirait dans la multitude l’aura perçu. Je lui ai dit, ce que j’ai déjà dû écrire ici ou là, que je n’ai pas de certitude, ni de crainte quant au nombre, à ce stade des opérations, sachant qu’il en est aussi de type militaire, des opérations, l’expression vient vraisemblablement de là, et qu’elles sont dévastatrices ces opérations. Les images nous viennent, choisies.
Page 1 sur 34 0 commentaire 1 2 3 ... 32 33 34
r