Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 H.S. Rogovine894 vues

Rêveries d’un tueur solitaire Créé le: 27.09.2016, édité le: 27.09.2016


Cela a commencé ainsi, par une histoire de trou. On l’appelait le « Puits du Diable ». C’était dire sa réputation. La canicule estivale avait fait fondre son bitume et le trou s’était encore agrandi, devenu idéal pour le jeu de billes.
En cette fin d’après-midi d’un doux mois de septembre, une effervescence spéciale agitait le préau de l’École de Saint-Jean. Il s’y tenait la compétition de l’année, où était remise en jeu la bille reine : la sidérante Belle Tégeuse. Ainsi fut-elle baptisée, une fois, par un étrange élève féru d’astronomie. La couleur rouge orangée de cette géante de verre, aux bulles d’oxygène encapsulées et aux éclats opalins, lui rappelait « la plus sanguine des étoiles de l’Univers ». Personne n’en connaissait sa provenance. La rumeur parlait d’une offrande de clochard. Peu d’enfants, d’ailleurs, savaient nommer avec justesse cette étoile d’Orion et Belle Tégeuse s’imposa naturellement. Avec le temps, on lui conféra même des pouvoirs surnaturels, des forces de Supernova, et celui qui en héritait devenait du coup un super-héros…….

Sacré vent !…

…. Cette année-là, le trophée revint à Zag. Ce n’était pas son vrai prénom, mais il interdisait à quiconque de l’appeler autrement. Il l’oubliait et détestait que ses parents en forcent sa mémoire. Trouvé un jour dans une bande dessinée et plus jamais quitté. « Zagreus, Zag, Z, je suis le deux fois né», se chuchotait-il souvent à soi-même.
Page 1 sur 13 2 commentaires 1 2 3 ... 11 12 13
r