Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Rosemarie Fournier webwriter premium1451 vues

Créé le: 25.09.2016, édité le: 25.09.2016

Lundi, six heures. Mal réveillée, Janine navigue à vue, de la réception au vestiaire où elle enfile son uniforme d’infirmière stagiaire. Le couloir, l’ascenseur, les chambres du troisième étage où résident les moins gâteux des résidents.

En sortant de l’ascenseur, sa rêvasserie prend fin d’un coup. Elle manque trébucher sur un corps recroquevillé sur le carrelage. Du sang partout. Janine ouvre la bouche pour crier, se ravise. Ravale nausée et panique. Regarde un peu mieux. Une canne abandonnée. Un peignoir gris remonté sur des jambes maigres. Elle le reconnaît: c’est Alfred. Alfred Médeau, l’ancien marathonien. Elle le retourne, découvre les yeux grands ouverts qui ne verront plus jamais rien.

Les heures qui suivent sont un tourbillon de commentaires, de coups de téléphone et de distribution de calmants. Manifestement, la mort d’Alfred n’est pas naturelle. La directrice a appelé la police.

*

- Il fallait que ça tombe sur nous, grommelle Simone. Si ça se trouve, ce petit vieux s’est fracassé le crâne en essayant de piquer un sprint dans le couloir.
Page 1 sur 19 1 commentaire 1 2 3 ... 17 18 19
r