Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Thierry Villon webwriter premium1284 vues

Créé le: 16.09.2016, édité le: 16.09.2016

Les moments d’inspiration, ce sont des jours simples qui forment la trame de ce qui deviendra peut-être un souvenir heureux, à chacun de voir.
Quand j’ai décidé que c’en était assez, qu’il fallait à tout prix que je sorte de cette interminable ronde, pour devenir la personne que j’avais si soigneusement cachée au plus profond de moi, quand cette décision a été prise, il n’a pas fallu longtemps pour que je trouve ce que j’étais venu chercher.

Ce bord de mer, cette petite plage de sable fin déserte, ce petit vent qui pousse devant lui les brumes du matin, ce piaillement d’oiseaux marins qui fend l’air, tandis que ronronnent les diesels des marins pêcheurs qui rentrent au port. La proportion d’iode dans l’air est bien supérieure à celle que je peux respirer dans mes montagnes suisses, aussi je me sens grisé quand je respire à fond, comme si j’avais bu un de ces alcools forts qui se boivent aux terrasses et que l’on arrose d’eau glacée. Pastis, oui, cette fée du sud qui monte à la tête pour emporter la parole parfois un peu plus loin qu’elle ne le devrait. Cette sensation de flotter, de voir la vie d’un peu plus haut, d’oublier ses soucis quotidiens, de prendre la tangente pour aller à l’essentiel : dire ses sentiments profonds, quitte à se dévoiler comme jamais auparavant, exprimer le soi qui reste d’ordinaire silencieux, cracher sa rage sans y mettre les formes, ne pas cacher son dégoût devant l’injustice criante qui frappe ce pauvre ère condamné pour s’être trouvé là quand il ne fallait pas.
Page 1 sur 4 0 commentaire 1 2 3 4
r