Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 YCHUT webwriter premium6313 vues

Créé le: 02.08.2016, édité le: 02.08.2016



Minuit passé à l’Assemblée

Des cordons de sécurité, des cris, des sirènes, de la fébrilité hystérique qui l’entourent, elle n’entend rien, ne voit rien d’autre que le corps sans vie de son député, les yeux grands ouverts d’étonnement d’avoir été assassiné. Le tourbillon des questions commence alors pour Jade : police, presse, députés, collègues collaborateurs parlementaires. Jade, yeux aussi verts que son prénom, répond inlassablement, calmement, anesthésiée par l’incompréhension. Qui a bien pu assassiner un discret député provincial de 86 ans à quelques semaines de la fin de son mandat ? Et que faisait-il rue Saint Dominique, en pleine nuit, en pyjama sous son imperméable d’un vieux gris délavé ? Il avait assisté à sa dernière séance de nuit, quitté le Palais Bourbon à 1h du matin, traversé la rue de l’Université vers le « 101 » et son bureau équipé d’un canapé lit où il passait ses nuits quand il était à Paris. Puis, vers 3h22, il en était ressorti par la petite porte latérale à la grande surprise des agents de sécurité. Son smartphone était resté sur son bureau et n’avait livré aucun secret. Mais Jade le savait, depuis presque 15 ans qu’elle travaillait pour lui, son député n’avait aucun secret à cacher. Pourtant, son meurtre ne devait rien au hasard d’une mauvaise rencontre, puisqu’il était sorti en pleine nuit sans prendre la peine de se vêtir malgré sa santé chancelante et cette fin d’hiver qui s’étirait vers un printemps bégayant.
Page 1 sur 9 3 commentaires 1 2 3 ... 7 8 9
r