Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Anne-Marie Gabella webwriter premium693 vues

Le rêve de Violetta Chap 9 La petite Violetta Créé le: 11.07.2016, édité le: 11.07.2016

Un matin, Jules Marcau qui commençait toujours ses visites par la patiente dont il était de plus en plus amoureux la trouva en larmes. Il osa enfin accomplir le geste qu’il rêvait depuis si longtemps de faire, il la prit tendrement dans ses bras sans dire un mot et la laissa poser sa tête sur son épaule rassurante. Sa bien-aimée put enfin articuler la phrase qu’il espérait entendre depuis la première minute où elle était entrée dans sa vie : « Ne m’abandonnez pas. »
Le mariage fut célébré dans la plus stricte intimité, dans la chambre d’hôpital en compagnie de la mère de Chantal comblée de bonheur par cette renaissance. Jules promit à sa jeune épouse de lui offrir la vie dont elle rêvait et de ne jamais la retenir lorsqu’elle serait appelée à s’éloigner pour exercer sa profession. Ce qu’il ignorait c’est que Chantal n’avait pu se résoudre à se débarrasser de son pendentif et qu’elle le conservait précieusement, même si elle n’osait plus le porter.
Grâce à une intense période de rééducation et aux soins attentifs dont l’entoura son mari, Chantal put reprendre sa formation et fut engagée pour participer à de nombreux récitals sous l’œil admiratif de Jules, toujours présent au premier rang. Ce qui suscitait même des sarcasmes de la part des autres chanteurs qui n’osaient commencer la représentation avant que le « garde du corps » ne soit installé. Ils s’adressaient à elle en l’appelant « Madame Docteur » mais rien ne pouvait atteindre la jeune épouse qui souriait en permanence d’un air distrait. Elle n’était jamais réellement présente, sauf lorsqu’elle chantait et pouvait alors, en pensée, imaginer Giovanni à ses côtés, tous deux interprétant des personnages d’opéra qui n’étaient pas vraiment eux.
Page 1 sur 4 0 commentaire 1 2 3 4
r