Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Anne-Marie Gabella webwriter premium1214 vues

Le rêve de Violetta Chap 4 La tourte du berger Créé le: 11.07.2016, édité le: 11.07.2016

L’étang n’est plus gelé. Après un hiver qui a été si long qu’il semblait vouloir ne faire qu’un avec l’hiver suivant comment imaginer la montée de la sève du printemps et l’éclat de la lumière de la moisson ? Dans des temps où chaque bulletin d’informations, chaque magazine, chaque conversation anonyme nous menacent de l’apocalypse, comment croire encore à une saison où les oiseaux chantent, les abeilles butinent, les roses embaument et le soleil réchauffe ? Et pourtant, cette eau débarrassée de son manteau de glace qui scintille dans le petit matin donne à Jeanne le sentiment que rien n’a changé, que le jardin va retrouver bientôt sa splendeur et que la vie peut continuer.
Elle peut contempler sans se lasser la surface lisse et brillante de l’étang où fleurissent des nénuphars et dansent les libellules. Mais la violence et la grandeur des cascades la fascinent. L’eau qui tombe n’est jamais la même, et rien n’est prévisible dans ce spectacle.
De même pour les rêves : on ne sait jamais dans quelle direction ils nous entraînent et quels sont les risques que l’on prend. Nous pouvons être confrontés à des aspects totalement inconnus de notre personnalité qui font pourtant la loi à l’intérieur de nous et déterminent nos réactions. Avec la même passion que suscite en nous la recherche du coupable dans un roman policier, le travail sur les rêves nous entraîne à la découverte de la face cachée de notre nature authentique qui veut être reconnue.
Jeanne n’a jamais oublié cette rêveuse dont il était difficile de faire une description, tant elle était anonyme. Signe particulier, néant.Elle prenait grand soin de sa petite maison, plantait quelques fleurs dans son petit jardin et recevait sa petite famille le dimanche à midi pour un repas invariablement composé d’un gâteau à la viande, qu’elle nomme tourte du berger, de légumes et
d’une tarte aux pommes. Tout était en ordre dans sa vie et elle ne semblait s’animer que lorsqu’elle
Page 1 sur 6 0 commentaire 1 2 3 4 5 6
r