Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Starben CASE webwriter premium2285 vues

Voyage dans les gènes Créé le: 28.08.2015, édité le: 02.09.2015

Je me suis éloignée pour me protéger, me ressourcer de toute cette histoire. Paradoxalement en m’eloignant je me retrouve en Grèce, le pays de mon père. Le pays où la lumière baigne l’âme autant que les flots. Tout est éclatant dés le réveil, le bleu et le blanc vous purifient de la nuit. Votre âme est comme neuve et dépoussiérée, miracle qui a lieu ici au quotidien. Mieux encore, cela explique peut-être la joie de vie fondamentale qui règne sur ce peuple bruyant, chaleureux et chaotique.

Si je dois dresser la liste des qualités qui me viennent de mon père, cette parcelle de terre des dieux est bien la première. Il me l’a léguée naturellement, à l’état brute. Parti faire sa vie ailleurs comme beaucoup de ses compatriotes, il a emporté sa culture bien ancrée au fond de lui. Cette poignée de terre grecque est devenu un vrai trésor enfoui, malgré tous les pays traversés. Le fait d’épouser une femme suisse, blonde aux yeux verts, n’y a rien changé.

Ne vous laissez pas tromper par la religion orthodoxe. Les grecs n’ont jamais quitté les dieux de l’antiquité auxquels ils ressemblent tant. J’ai hérité également ce côté païen. Les grecs ont beau se signer dans tous les sens, ils demeurent superstitieux et fidèles aux nombreuses divinités camouflées sous les noms des multiples saints qu’ils affectionnent. Entre quatre yeux ils seront toujours complices d’une prière à poseidon quand la mer est déchaînée.

Je me rappelle cette petite phrase de mon père très peu de temps après son accident:
– Je préférais le Dieu d’avant. Sous-entendu, le Dieu d’avant l’accident.
Page 1 sur 6 0 commentaire 1 2 3 4 5 6
r