Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 André Birse webwriter premium1977 vues

Les hommes que nous sommes Créé le: 18.03.2015, édité le: 18.03.2015

Peu après treize heures. Nous sommes attablés sous un soleil de mars sur un petit perron
longeant le trottoir et faisant office de terrasse. Je dévore mon premier kebab depuis longtemps,
« au moins trois ans » dis-je à mon interlocuteur qui a commandé une salade mêlée.
Il me sert à nouveau de l’eau comme s’il s’était agi d’un bon vin. Nous sommes silencieux.
Il est préoccupé. Mais il me dira plus tard avoir apprécié ce moment.
L’avocat de la partie adverse passe devant nous, sur l’autre trottoir, accompagné de deux ombres.
Il ne regarde pas. Il me demande ce que le juge « dira de tout ça ».
Je suis confiant et le lui dis. L’impression d’audience est bonne
mais il faut se méfier des bonnes impressions d’audience. Il a souffert toute la matinée
en écoutant son ex-employeur tenter de le disqualifier encore et de le neutraliser dans sa procédure.
Des propos excessifs humiliants. Une version des faits insupportable pour lui,
si manifestement contraire à la réalité, à sa réalité vécue, à ses souvenirs,
imagés et ressentis, précis, vivants puis devenus confus à force d’être ressassés.
Les témoins n’ont pas menti. . Il y a ceux qui ne disent pas tout et d’autres qui grossissent le trait,
mettent de l’affect dans leur narration. Ça se voit et ça s’entend. C’est inutile.
Page 1 sur 5 0 commentaire 1 2 3 4 5
r