Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Thierry Villon webwriter premium2164 vues

Créé le: 16.03.2015, édité le: 18.03.2015

Il y a ceux qui marchent
Et ceux qui pleurent
Il y a ceux qui cherchent sans cesse
A l’intérieur d’eux-mêmes
Leur enfant, leur artiste, leur conscience
Dans le long fleuve des jours qu’ils entreprennent
A courser les paysages inconnus
A se frotter à la vertigineuse nature
S’enfuir, courir, partir, s’en aller
Voir d’autres ailleurs, d’autres fleuves,
Ne plus contempler immobile
La longue fuite des jours, des nuits
Des gestes et des mots inutiles
Qui rythment jusqu’à l’absurde
La lente descente vers l’inexorable
Le long hiver avant l’inacceptable
Ils luttent, ils combattent
Ils guerroient ce qui les aspire
Ils renâclent tandis qu’ils expirent
Page 1 sur 2 0 commentaire 1 2
r