Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Starben CASE webwriter premium2376 vues

PERDU DE VUE: lunettes Créé le: 18.02.2015, édité le: 19.02.2015

Cela a commencé lors d’une promenade en forêt. Mes lunettes, mes superbes lunettes indispensables à la lecture n’étaient plus dans la poche de ma veste. Un objet précieux dont j’ai besoin pour mon travail, pour lire, écrire. Sans mes lunettes, aucun horaire de bus genevois me sera d’aucune aide. A la limite, je peux encore prendre le train en ouvrant grands les yeux ou en les fermant comme des meurtrières devant une affiche CFF “DEPART”, format mondial. J’ai refait l’aller et le retour du chemin, le regard pendulaire parcourant l’herbe des champs, le tronc sur lequel je me suis assise, le bord du précipice sur lequel je me suis penchée. Chaque caillou, chaque buisson est devenu suspicieux à mes yeux. Peut-être au bistro de l’alpage ou dans ma voiture tout simplement. Rien. Incrédule, dès mon retour chez moi, je lance des messages avec photo de l’objet recherché, moyennant récompense. En retournant vers ma voiture, je distingue une forme brune dans l’herbe. C’est une jolie pive en forme de fleur. Au centre, me regardant: deux petits coeurs verts formés par deux feuilles qui semblent rire. De qui se moquent-on?

Persévérant, je téléphone régulièrement à toutes les auberges de la vallée. La police de Neuchâtel, les objets trouvés de Sarmant-les-Moules… bref. J’ouvre et je ferme l’étui vide qui me fait penser à un cercueil. Inutile de se précipiter pour en racheter. Elles vont réapparaître.

Page 1 sur 4 0 commentaire 1 2 3 4
r