Array ( [0] => 8 [1] => 1 )

Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler
Array ( [0] => 8 [1] => 1 )

© 2018 André Birse webwriter premium4725 vues

Mon ami le roi Créé le: 24.01.2015, édité le: 01.02.2018

Je ne m’y trompe pas. Je rêve. J’ai rêvé que j’étais l’ami de Roger Federer. Nous nous sommes rencontrés par un ami commun que je n’ai pas identifié dans mes rêves et dont nous étions proches, Roger et moi. Peu à peu, dans mes rêves, Roger m’a admis, accepté même. Il a confiance en moi. Manifestement, à chaque nouvelle rencontre, il exprime de l’intérêt et de l’amitié à mon égard et, à l’intérieur de mes rêves, j’en suis heureux et fier. J’ai de la peine à le croire.

Tant de personnes souhaitent être connues et appréciées et de lui et c’est à moi que cela arrive. Le hasard a bien fait les choses. Je me dis cela à chaque fois que je le revois. Je m’aperçois que je crains de le décevoir et fais attention à mes mots, à mon comportement. Je cherche à être rassurant. Ce n’est pas mon attitude ordinairement. Je fais certes attention à ne pas blesser, même dans mes moments d’exaspération. Peut-être suis-je prudent dans mes relations, comme je peux être distant mais aussi naturel et spontané. Pas de principe absolu, sinon un élémentaire respect de la personne. Avec Roger, rien de cela. Je suis réservé et me force à redevenir naturel. La crainte de mal faire me retient. Je ne suis pas tout à fait moi-même, probablement par peur de perdre une amitié aussi providentielle qui me place en quelque sorte en un endroit du monde nécessairement enviable. C’est précieux. Il ne faut pas gâcher cette aubaine. Il a une personnalité intéressante avec ce qui lui arrive. Et peut-être puis-je lui apporter quelque chose?
Page 1 sur 134 0 commentaire 1 2 3 ... 132 133 134
r