Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Scribaland webwriter premium2854 vues

Une journée de mariage Créé le: 12.12.2014, édité le: 12.12.2014

Pas plus tard que (PLUTARQUE) ce matin, alors que les corneilles noires survolent encore le zoo, là (ZOLA), près du lac où, petite, la Martine (LAMARTINE) regardait tanguer le bateau ivre de son ami Rimbaud.

D’ailleurs, ce coin ne lui est pas étranger, puisque c’est là qu’a mue sa voix (CAMUS) à la fin de l’âge ingrat.

Martine était invitée au mariage du siècle et en était heureuse même si ce n’était pas le mariage de figaro.

Martine profita du peu de temps qui lui restait pour se promener et admirer les corneilles (CORNEILLE).

C’est beau, de l’air (BAUDELAIRE) pour oublier son spleen, à l’écoute de la nature, dont les bruits constants (CONSTANT) de la fontaine (DE LA FONTAINE) résonnaient et des arbres dont les racines (RACINE) résistaient comme de solides fortifications.

Elle voyait mal l’herbe (MALHERBE) se nouer à ses chevilles, et sentait le sol se dérober sous pieds.

Elle peinait quelque peu à avancer lorsqu’elle vit enfin le mas. Elle pressa alors le pas.
Page 1 sur 4 0 commentaire 1 2 3 4
r