Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Thierry Villon webwriter premium3647 vues

Créé le: 10.11.2014, édité le: 10.11.2014

Descendre ou au contraire monter une dizaine de marches ? Tendu à l’extrême, Julius hésite sur la direction à prendre. Un petit bruissement presqu’inaudible, semble lui parvenir d’en-bas, deux paliers au-dessous. Il lui impossible de voir de quoi il s’agit, aidé du seul maigre faisceau de lumière émis par sa lampe. Julius commence sa descente, priant pour ne pas devoir se retrouver face à une mauvaise surprise.
Arrivé sur le palier du bas, il distingue tout d’abord une silhouette qui se dessine sur le mur. En se rapprochant, la forme lui semble si familière qu’il ne peut retenir un cri de surprise : « Papa ? Non ce n’est pas possible, tu es mort, il y a plus de 30 ans ! C’est un cauchemar, un fantôme, au secours ! » De toutes ses forces, Julius voudrait s’enfuir, revenir en arrière s’il y parvient. Mais ses jambes tétanisées refusent de bouger. Immobile, il fait face à cette personne qui fut son père, les contours du visage un peu flous, son béret habituel sur la tête, vêtu de son blouson de simili cuir et de ses salopettes de travail, un sourire aimable au coin des lèvres, ce ne peut être que lui. Quand il ouvre la bouche, Julius doit s’appuyer contre la paroi du couloir pour ne pas tomber, tant cette voix lui a manqué durant toutes ces années :
- Alors fiston, on ne reconnaît plus son papa ?
- Comment est-ce possible, ces choses-là n’arrivent pas, tu ne peux pas être là !
- C’est bien moi, pourtant…
Sa vue se brouille, tant les larmes lui jaillissent des yeux. Après qu’il les a essuyées, plus personne dans le couloir, son père a disparu. Il s’assied sur une marche de l’escalier et tente de reprendre ses esprits.
Page 1 sur 5 1 commentaire 1 2 3 4 5
r