Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 Jean Cérien webwriter premium2770 vues

Le clown au chapeau noir Créé le: 20.09.2014, édité le: 23.12.2018


Juché sur un mini piédestal duquel ses souliers dépassaient largement, 
Le clown au chapeau noir tournait et retournait la tige d’une rose rouge et or
 Dont personne d’autre que lui ne sait si elle a un parfum dans sa main. 

Matant les automates, il laissait passer les passants 
Persuadé que chacun était empreint de la raison essentielle pour laquelle il se statufiait : 
L’évidence d’apporter une note de joie, une touche d’harmonie, 
Voire le bonheur tout entier  dans le couloir d’un hall de gare 
Recouvrait tout son être, sous son habit bon marché. 
En face, les automates se fixent; 
Qui compose des timbres, qui calcule des billets, qui s’occupe des lettres ; 
Tous automatiquement et nul ne s’y trompe. 

Entre les deux, pas un chat ne doute qu’il a où aller, 
Pas un oiseau de passage ne saisit de ce clochard le pourquoi il bouchait le chemin ; 
Seul le jour passait inexorablement du matin au soir, 
Du bonheur d’offrir à la misère de chercher à manger 
Avec les quelques piécettes qu’il disputait à l’avarice des automates pressés.
Page 1 sur 3 1 commentaire 1 2 3
r