Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Nicolas Rochey webwriter premium1915 vues

Créé le: 21.08.2014, édité le: 22.08.2014

J’avais vraisemblablement dix ans à l’époque où les oncles s’appelaient encore Joseph ou Fernand. Mais c’est Alphonse qui avait décidé de me faire une surprise. Mieux qu’une surprise… une première.
J’adore les premières. Il y a toujours un mélange d’excitation et d’appréhension.

On a pris le bus en fin d’après-midi en direction de la ville. Il m’a offert un sandwich et un Sinalco dans le quartier de Plainpalais, puis nous nous sommes dirigés vers les Vernets. Au fond de ma poche, je caressais mon ticket.

Les trottoirs étaient encombrés de motos, des grosses machines chromées. Et les personnes qui nous précédaient avaient toutes des blousons de cuir noir.

Quand nous sommes arrivés à la patinoire, le parking était bondé. Du cuir, des franges aux manches, des cheveux longs. Ils étaient agglutinés par groupe ou par bande. J’ai pensé à West Side Story que j’avais vu récemment, et me suis dit que la surprise allait bientôt tourner au gros bordel. Mon premier coup de batte, ma première bagarre au couteau, mes premières cicatrices.
Pourtant c’était relativement calme. La seule tension que je percevais était assez joyeuse, festive. Une excitation. L’attente d’un événement qui les unirait tous.
Page 1 sur 3 0 commentaire 1 2 3
r